•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le magnat de l’immobilier Michael Rosenberg entre la vie et la mort

L’homme d’affaires montréalais aurait contracté le virus lors d’un mariage qui s’est tenu le 16 mars dernier dans un de ses établissements.

Michael Rosenberg.

Michael Rosenberg, président de la compagnie immobilière Rosdev

Photo : La Presse canadienne / Tom Hanson

Atteint de la COVID-19, l’influent homme d’affaires Michael Rosenberg se trouve depuis plusieurs jours aux soins intensifs. Selon Alain Picard, porte-parole du Conseil hassidique juif du Québec, les médecins estiment qu’il a autant de chances de mourir que de s’en sortir.

Tout porte à croire que le magnat de l’immobilier aurait contracté le virus lors d’un mariage qui s’est tenu le 16 mars au Crowne Plaza, à Dorval, dont Michael Rosenberg est le premier actionnaire et président.

L'événement s’est tenu quatre jours après le décret gouvernemental interdisant les rassemblements. Des membres de la famille de la mariée étaient porteurs du virus et de nombreux convives auraient, depuis, été déclarés positifs à la COVID-19.

Grand patron de la compagnie Rosdev, Rosenberg est un personnage énigmatique qui s’exprime rarement en public. Mais son influence politique est sans conteste. L’homme est à la tête d’un empire fondé par son père en 1950. Le Groupe Rosdev comprend de nombreuses filiales (les investissements Rosdev, les Immeubles Rosdev, Construction Rosdev, Gestion Rosdev, etc.).

Rosdev et ses affiliés possèdent plus de 10 millions de pieds carrés de superficie locative et comptent plus de 1500 employés.

L’homme d’affaires, membre d'un groupe hassidique montréalais, est un personnage de premier plan dans l’organisation de la vie hassidique dans la métropole. C’est un philanthrope important des organisations juives orthodoxes, auxquelles il verse des millions de dollars par année à travers sa fondation.

L’homme d’affaires est aussi lié à de nombreux litiges judiciaires ainsi qu'à de nombreuses controverses médiatisées, particulièrement dans l’arrondissement d’Outremont.

Rosenberg possède notamment des édifices à Ottawa où logent des ministères fédéraux. Il est aussi propriétaire de l’immeuble accueillant la Cour fédérale du Canada à Montréal. Ses relations avec les conservateurs de Stephen Harper ont fait couler beaucoup d’encre. En 2008, Radio-Canada et le Globe and Mail révélaient que le secrétaire de presse du premier ministre Stephen Harper, Dimitri Soudas, serait intervenu en faveur de M. Rosenberg dans un litige opposant ce dernier au gouvernement fédéral pour s’assurer de l’appui politique des hassidim d’Outremont.

Rosenberg a aussi eu un retentissant contentieux avec la CSN à la fin des années 2000 relativement à une affaire de négociations collectives.

En 2019, l’autorisation par l’administration de Philippe Tomlinson de construire une synagogue dans un édifice de la rue Bernard appartenant à l’homme d’affaires, malgré un règlement municipal interdisant les nouveaux lieux de culte sur cette artère commerciale, avait enflammé les esprits à Outremont.

Première victime de la COVID-19 à Montréal

Les hassidim d’Outremont déplorent déjà la mort d’un des leurs.

Un homme de 67 ans qui fréquentait la synagogue au coin des rues Hutchison et Saint-Viateur est mort le 26 mars après avoir présenté des symptômes apparentés au coronavirus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Santé