•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux lieux désignés pour les patients qui ont des symptômes de la COVID-19

Une employée retire du liquide d'un contenant avec une seringue.

Le fait de concentrer les patients ayant possiblement des symptômes de la COVID-19 a pour but de freiner la propagation et de protéger les travailleurs de la santé. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Les patients ayant des symptômes associés à la COVID-19, tels que la toux, la perte d'odorat ou des nausées, par exemple, devront dorénavant se rendre dans les centres désignés d'évaluation du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent pour obtenir des soins de santé, quels qu'ils soient.

Ces centres désignés ouvriront leurs portes en fin de semaine dans chaque MRC du Bas-Saint-Laurent.

Le directeur des services professionnels du CISSS de la région, Jean-Christophe Carvalho, explique que cette façon de faire a pour but d'éviter les risques de propagation dans les groupes de médecine familiale (GMF) et dans les hôpitaux, en plus de mieux protéger le personnel de la santé.

L'objectif, c'est d'éviter que ces gens-là aient à circuler dans l'hôpital, qu'ils puissent faire affaire avec une équipe dédiée pour laquelle on va s'assurer d'avoir les équipements de protection adéquats.

Jean-Christophe Carvalho, directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Par exemple, un patient qui aurait besoin de consulter pour un mal de genou, mais qui a également de la toux, sera traité dans l'un de ces centres d'évaluation. Les patients pourront y être dépistés pour la COVID-19, mais le dépistage ne sera pas fait systématiquement.

Une silhouette de corps humain dessinée est associée aux symptômes les plus fréquents de la COVID-19.

Les symptômes les plus fréquents de la COVID-19 sont fièvre, toux sèche et fatigue.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Des cliniques d'évaluation sont en rodage à La Pocatière, Rivière-du-Loup, Témiscouata-sur-le-Lac, Rimouski, Matane et Amqui.

Des cliniques semblables, mais intégrées aux centres hospitaliers, doivent également être mises en place dans les MRC des Basques et de la Mitis.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

L'ensemble de nos cliniques devrait somme toute être ouvertes [samedi] pour des rendez-vous, précise le Dr Carvalho.

L'entrée du Centre culturel avec des barricades

Les cliniques désignées d'évaluation seront, pour la plupart, situées au même endroit que les cliniques de dépistage, comme c'est le cas à Rivière-du-Loup. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Les patients doivent cependant obtenir un rendez-vous avant de se rendre sur place en composant le 1 877 644-4545.

Le CISSS assure que même si des cliniques désignées d'évaluation sont mises en place, l'urgence demeure disponible pour les patients dont l'état de santé nécessite une intervention rapide.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Santé publique