•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aide aux entreprises : Québec débloque 150 millions de dollars

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation Pierre Fitzgibbon en point de presse.

Le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, a dévoilé l'aide supplémentaire vendredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec annonce un ensemble de mesures visant à aider les petites et moyennes entreprises (PME) touchées par les répercussions de la COVID-19. Les différentes dispositions représentent un débours de 150 millions de dollars pour l'État.

Il s'agit du principal programme d'aide mis sur pied par la province pour appuyer les PME qui éprouvent des difficultés financières en raison de la pandémie. Elles pourront bénéficier de liquidités d'un montant inférieur à 50 000 $ pour alimenter leur fonds de roulement, précise le cabinet du ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, dans un communiqué.

Cette initiative s'ajoute au Programme d'action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE), lancé par le gouvernement du Québec le 19 mars dernier, souligne le ministère.

Ce sont les municipalités régionales de comté (MRC) et les territoires équivalents qui géreront les 150 millions débloqués par le gouvernement. De cette somme, 40 millions seront consacrés à Montréal, tandis que 10 millions sont destinés à la Ville de Québec.

Dans un autre document, le gouvernement précise que pour accéder à ce fonds d'urgence, les PME devront respecter une série de critères, dont le fait d'être en activité depuis au moins un an, d'être fermées temporairement ou de risquer la fermeture, et ne sont pas actuellement sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers ou sur la faillite.

L'argent versé par Québec prendra la forme d'un prêt ou d'une garantie de prêt.

S'il s'agit d'un prêt, celui-ci comportera un taux d'intérêt de 3 %, et sera remboursable sur 36 mois, à la suite d'une période moratoire de 3 mois.

Québec évoque par ailleurs une initiative qui « agit en complémentarité » avec les mesures mises en place par le gouvernement fédéral, soit le compte d'urgence pour les entreprises canadiennes, ainsi que la subvention salariale d'urgence du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !