•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 au Canada : ce qu’il faut retenir aujourd’hui

On compte plus de 12 500 cas confirmés de la COVID-19 et 219 décès dus à la maladie

Un travailleur portant un masque pousse des paniers d'épicerie.

Des centaines de milliers de personnes vont travailler chaque jour dans les épiceries, les commerces et autres entreprises jugées essentielles.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le coronavirus continue de gagner du terrain au pays, notamment en Ontario, où les projections du gouvernement Ford prévoient jusqu'à 1600 morts d'ici la fin avril. Au Québec, le gouvernement Legault augmente le salaire de centaines de milliers de travailleurs à faible revenu qui œuvrent dans des secteurs jugés essentiels. À Washington, l'administration Trump ordonne à la compagnie 3M de ne plus exporter de masques de protection au Canada. Voici ce que vous devez savoir aujourd’hui.

Le gouvernement du Québec vient en aide aux travailleurs à faible salaire qui œuvrent dans des secteurs jugés essentiels. La nouvelle mesure de 890 millions de dollars prévoit entre autres d'augmenter de 100 $ par semaine pendant 16 semaines le salaire de ces travailleurs, notamment dans l'alimentation, les dépanneurs, les firmes de sécurité, les entreprises d'entretien ménager ou les commerces. Québec compte améliorer ainsi le salaire de plus de 600 000 Québécois et Québécoises.

Le gouvernement Legault a par ailleurs autorisé les familles à aller chercher leurs parents qui vivent confinés dans des foyers pour personnes âgées afin de les emmener vivre avec eux à la maison pour briser leur isolement.

Pendant ce temps en Ontario, des projections révélées par le gouvernement de Doug Ford prévoient un bilan allant jusqu'à 80 000 cas et 1600 morts dans la province d'ici la fin du mois d'avril, au rythme où vont les choses. D'ici la fin de la pandémie, le nombre de morts pourrait se chiffrer entre 3000 et 15 000 dans la province, selon les prévisions.

Plus tôt en journée, le premier ministre Trudeau a annoncé que la force de réserve des Rangers de l'armée canadienne répondra à la demande d'assistance formulée par le gouvernement Legault pour une intervention des Forces armées pour prêter main-forte aux communautés nordiques et isolées.

Je peux confirmer que les Forces armées seront là pour les Québécois comme pour tous les Canadiens, a déclaré Justin Trudeau.

Conscient de la forte augmentation des besoins en aide alimentaire au pays, Ottawa débloque aussi 100 millions de dollars pour soutenir les banques alimentaires, y compris dans les communautés autochtones, a précisé le premier ministre.

C'est également la multinationale Amazon qui a été choisie pour acheminer les stocks fédéraux de matériel de protection et de masques dans les provinces et territoires du pays.

Sur la scène internationale, où la concurrence est féroce pour obtenir du matériel de protection contre la COVID-19, l'entreprise américaine 3M a reçu de l'administration Trump une requête de ne plus exporter de masques dans les marchés canadien et latino-américain. Selon 3M, se plier à cette demande aurait d'importantes conséquences humanitaires pour les travailleurs de la santé du Canada et de l'Amérique latine, où 3M est l'un des principaux fournisseurs de masques.

Ce serait une erreur de limiter de la sorte les échanges entre les deux pays, a prévenu vendredi Justin Trudeau en rappelant que le Canada fournit lui aussi des biens médicaux essentiels aux Américains, sans compter les milliers d'infirmières et d'infirmiers qui traversent chaque jour par Windsor pour travailler dans des hôpitaux américains.

Des médicaments se font de plus en plus rares

Depuis le 18 mars, le salbutamol, bien connu sous la marque Ventolin, est officiellement classé au Canada dans la catégorie pénurie réelle. Le salbutamol se retrouve dans la pompe bleue utilisée par les asthmatiques. Il est actuellement utilisé par les hôpitaux pour traiter les patients atteints de la COVID-19. Son fabricant, la pharmaceutique Apotex, prévoit une allocation de quantités très limitées jusqu’en juin.

Le bilan

On compte 12 549 cas confirmés de la COVID-19 au Canada et 219 décès dus à la maladie.

En ce qui concerne le nombre de cas, les provinces les plus touchées sont toujours le Québec (6101), l’Ontario (3255), la Colombie-Britannique (1174) et l’Alberta (1075).

En rafale :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !