•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les infirmières peuvent porter le même masque pendant des heures « sans danger »

Une jeune infirmière aide un chirurgien à enfiler un gant en caoutchouc.

Les masques peuvent être portés lors d'un même quart de travail par le personnel de la santé s'il n'interagit qu'avec des patients atteints de la COVID-19, estime la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique.

Photo : iStock

Radio-Canada

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, la Dre Bonnie Henry, avance qu'il est « absolument sécuritaire » pour les infirmiers de porter le même masque et d’autres équipements de protection pendant un quart de travail lorsqu'ils traitent exclusivement des patients atteint de la COVID-19.

La Dre Bonnie Henry a fait ce commentaire en réponse aux critiques du syndicat des infirmières de la Colombie-Britannique (BCNU) sur le rationnement des masques N95 et des masques chirurgicaux dans les hôpitaux.

Il est tout à fait sécuritaire de porter les mêmes masque, écran facial, blouse et gants si l’on travaille avec un groupe de patients qui sont tous atteints de la COVID-19, à moins que ces équipements de protection aient reçu des éclaboussures, soient sales ou endommagés, estime-t-elle.

C'est une façon bien connue et sûre d'utiliser un équipement de protection individuelle, affirme-t-elle. Cela réduit le nombre d'occasions où vous pourriez vous contaminer changeant d'équipement de protection.

Elle précise que la même chose n'est pas vraie pour les professionnels de la santé qui travaillent avec des patients souffrant de conditions différentes pendant leurs quarts de travail. Dans ces cas, il est nécessaire de changer l'équipement de protection individuelle entre chaque patient.

La Dre Bonnie Henry a reconnu que la province a utilisé un nombre « astronomique » de respirateurs à filtres et de masques depuis le début de l'épidémie de la COVID-19, et a rappelé la pénurie mondiale de ces fournitures essentielles.

Elle avance que la province évalue plusieurs moyens d’obtenir suffisamment d'équipement de protection individuelle pour ses travailleurs de la santé pour la durée de cette crise.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !