•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré la pandémie, l'Université de Moncton récompense ses meilleurs Aigles Bleus

L'athlétisme et le hockey masculin dominent la remise des prix annuels des sports universitaires.

Les joueurs célèbrent au centre de la patinoire

Après la saison, c'était l'heure du dernier salut pour les athlètes de l'Université de Moncton (Archives).

Photo : Radio-Canada / Francois Leblanc

François Le Blanc

Véronique Omalosanga et Maxime Saint-Cyr ont été nommés athlètes de l'année à l'Université de Moncton. Contrairement aux années précédentes, il n'y a pas eu de gala pour la remise des prix. Les mesures d'urgence pour lutter contre la pandémie de COVID-19 interdisent les rassemblements au Nouveau-Brunswick. Mais, il n'était pas question de passer sous silence les performances des athlètes en bleu et or.

Jeune femme noire souriante avec son trophée.

Le gala était virtuel. C'est avec des montages photographiques comme celui-ci que les athlètes ont été honorés. Véronique Omalosanga a remporté le titre d'athlète de l'année chez les femmes.

Photo : Université de Moncton

Le dévoilement s'est déroulé tout au long de la journée sur les médias sociaux des Aigles Bleus. L'athlétisme et le hockey masculin ont raflé les prix majeurs de ce gala virtuel.

Véronique Omalosanga est membre de l'équipe d'athlétisme. Ses quatre médailles aux championnats universitaires de l'Atlantique ont couronné une belle saison. L'équipe féminine des Aigles Bleues a terminé au troisième rang du classement par équipe lors de la compétition. La coureuse originaire de Montréal a obtenu à ce moment, trois médailles d'argent et une en bronze.

L'étudiante en psychologie est surprise d'avoir remporté ce prix.

Il y avait une grande compétition avec les autres filles talentueuses, lance la coureuse.

Véronique Omalosanga a appris la nouvelle peu après avoir fait un examen. J'essayais de me précipiter pour connaître les résultats. C'est étrange d'apprendre ça par les médias sociaux.

Une jeune femme court.

Véronique Omalosanga a remporté le bronze lors des Championnats atlantique universitaire du SUA en février (Archives).

Photo : Université de Moncton / Normand Léger

Sur ses performances, elle dit s'être fixé des objectifs précis.

Ça vient avec la motivation. Ce prix montre aussi le travail qu'on a fait.

Véronique Omalosanga
Maxime Saint-Cyr regarde des adversaires sur la patinoire durant un match de hockey..

Maxime Saint-Cyr a terminé sa carrière de trois saisons à Moncton (Archives).

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Du côté masculin, Maxime Saint-Cyr, au hockey, reçoit l'honneur. À sa troisième saison avec les Aigles Bleus, le joueur de centre a marqué 20 buts et obtenu 20 mentions d'aide. Il a terminé la saison au quatrième rang des marqueurs de la ligue de hockey du Sport universitaire de l'Atlantique.

C'est un honneur pour moi, explique Maxime Saint-Cyr, mais sans toute mon équipe, je n'aurais pas pu avoir cet honneur-là.

Il a appris la nouvelle en regardant Instagram. On m'a identifié sur la publication, c'est différent. C'est moins habituel! ajoute-il.

Le hockeyeur originaire de Saint-Didace, au Québec, ne sait pas encore s'il jouera l'an prochain.Père d'un petit garçon, il est étudiant en comptabilité. La petite famille va bien. Maxime Saint-Cyr est de retour dans la région de Montréal et il suit ses cours à distance en raison de la pandémie de la COVID-19.

C'est stressant, reconnaît-il. Au moins, on peut aller marcher, car je vis en campagne.

Vallée récompensé

L'entraîneur de Maxime Saint-Cyr a aussi vu ses efforts récompensés. Judes Vallée, est nommé entraîneur de l'année. Le mentor a mené l'équipe masculine de hockey à une place en demi-finale. Moncton s'est incliné aussi en troisième prolongation lors de la finale consolation du SUA contre Saint-Mary's.

Un homme en survêtement et en patin est debout. D'autres patineurs le suivent.

Judes Vallée est l'entraîneur de l'année à l'Université de Moncton (Archives).

Photo : Radio-Canada / Francois Leblanc

Un de ses défenseurs, Francis Thibeault, de Val d'Amour, est consacré recrue masculine de la saison 2019-2020. Chez les femmes, le titre est remis à Caroline Gagnon, Aigle Bleue spécialisée en course.

Sa coéquipière Joëlle Léger, de Dieppe, décroche le Prix James Bayer. Cet honneur est remis par le SUA à un athlète par université pour l'excellence dans les études, le sport, le leadership et l'esprit sportif.

Les athlètes reconnus les plus utiles à leur équipe :

  • Véronique Omalosanga et Emmanuel Zangio (athlétisme);
  • Sophie Black et Jérémie Gervais (cross-country);
  • Katherine Dubuc et Étienne Montpetit (hockey);
  • Ariane Beauchemin et Jean-Michel Dako (soccer);
  • Joanie Arsenault (volleyball féminin).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Hockey universitaire