•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En temps de pandémie, CAE passe des simulateurs de vol aux respirateurs

Les bureaux de CAE à Montréal.

CAE veut produire 10 000 respirateurs au cours des trois prochains mois.

Photo : La Presse canadienne / Garry Hugues

Radio-Canada

L’entreprise CAE, habituellement reconnue pour ses simulateurs de vol, a relevé le défi de produire massivement des respirateurs pour tenter d'éviter leur pénurie pendant la pandémie de COVID-19 au Canada.

Un prototype de respirateur a été développé en 11 jours par les ingénieurs de la firme dont le siège social est à Montréal.

Ces nouveaux respirateurs sont conçus entièrement à l’aide de composantes déjà retrouvées à l’intérieur des simulateurs de vol que produit habituellement l’entreprise.

On est équipé pour la fabrication à très haut volume. Il n’y a pas beaucoup d’équivalence au Canada, explique Marc St-Hilaire, vice-président Technologie et Innovation à CAE.

L’entreprise est actuellement en pourparlers avec Québec et Ottawa pour, à terme, produire 10 000 respirateurs au cours des trois prochains mois.

On fait ça exceptionnellement pour faire face à la crise qui a lieu en ce moment, explique toutefois M. St-Hilaire qui ne croit pas que CAE va se recycler dans la fabrication de matériel médical.

D’autres entreprises du milieu de l’aéronautique s’organisent pour prêter main-forte en ces temps de pandémie : Bombardier et Pratt & Whitney Canada explorent leurs options pour produire des respirateurs.

Selon un reportage de Maxime Bertrand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Économie