•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

District 31 : une surprise pour une fin devancée

Sept personnes sont autour d'une table et semblent surprises.

Une scène du dernier épisode de la saison de « District 31 »

Photo : Aetios production

Cecile Gladel

Le dernier épisode de District 31, diffusé le 2 avril, ne devait pas être la véritable finale de la quatrième saison. Il a tout de même réservé une surprise aux fans de la populaire série de Radio-Canada. Entrevue avec le scénariste Luc Dionne sur ce revirement, la suite et la pandémie.

Les disciples de District 31 ne devraient pas désespérer : les huit épisodes qui devaient conclure la saison et qui n’ont pu être tournés en raison de la pandémie de COVID-19 le seront dès que possible. Des histoires ne sont pas terminées. Des épisodes n’ont pas été tournés. On attend. Quand on aura la chance de les tourner, on le fera, explique Luc Dionne.

Leur diffusion devrait se faire en septembre prochain, avant le début de la cinquième saison, si les tournages reprennent d’ici là.

Ça a un bon côté, c’est tellement fort, les gens n’auront que deux jours à attendre quand ils verront la finale que j’ai concoctée. Ils ne seront pas obligés d’attendre plus de quatre mois pour avoir la réponse. La saison va se terminer comme je l’ai pensé, mais pas au moment prévu.

Luc Dionne

Le scénariste a écrit un petit mot sur la page Facebook de l'émission pour expliquer la situation.

Un confinement habituel pour l’auteur

Luc Dionne n’a pas vraiment changé ses habitudes depuis que la province est en confinement. C’est mon lot quotidien, ça ne change rien dans ma vie. Si je veux retrouver un semblant de vie normale, c’est ce que je fais : m’enfermer et écrire. J’écris, je fais du tapis roulant, raconte-t-il.

L'homme parle avec un micro.

Luc Dionne

Photo : Radio-Canada / Judith Laliberté

En fait, il profite de cette période pour commencer l’écriture de la cinquième saison de District 31. D’habitude, il prend une pause et ne recommence qu’en juin. Oui, j’ai recommencé à écrire, car je ne peux rien faire de plus, et ça me permet de prendre de l’avance.

Par contre, le scénariste ne s'inspirera pas de la crise actuelle. Je ne veux pas avoir l’air du gars qui profite d’un drame et tablée là-dessus, c’est trop facile. En plus, je ne suis pas sûr que les gens auront envie d’en entendre parler, soutient-il.

Alerte aux divulgâcheurs : si vous n’avez pas vu la fin de la saison de District 31, ne lisez pas la suite de l’article.

Ça va bien aller

Les téléspectatrices et téléspectateurs de District 31 ont l’habitude que Luc Dionne soit en phase avec l’actualité, souvent par hasard, puisque ces dialogues sont écrits plusieurs semaines avant le tournage et la diffusion des épisodes. C’est encore arrivé cette semaine.

Une scène entre Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) et son amoureuse, Noélie Saint-Hilaire (Catherine St-Laurent), lors de l’épisode du 26 mars, a fait sourire de nombreuses personnes. En effet, alors que Noélie est inquiète, Patrick lui dit : Je connais une formule magique. Répète après moi : ça va bien aller.

Cette phrase est bien sûr le mot-clic du moment accompagnant les milliers de dessins d’arc-en-ciel qui fleurissent aux fenêtres des maisons québécoises afin de se donner du courage en cette période de confinement. Luc Dionne précise qu’il l'a empruntée au défunt mari de Céline Dion, le célèbre impresario québécois René Angélil.

Une pancarte avec un dessin d'arc-en-ciel et l'inscription « Ça va bien aller » au centre.

Le mouvement « Ça va bien aller » au Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le scénariste raconte qu'il a l’habitude d’écouter la série en mangeant avec sa conjointe et qu'il avait totalement oublié cette phrase.

J’avais la tête dans mon assiette, j’ai fait exprès pour ne pas regarder ma conjointe et je riais. “Fais pas ton frais”, m’a-t-elle dit en me lançant un morceau de pain. J’ai relevé la tête et j’ai souri en faisant un petit peu mon frais, je l’avoue.

Luc Dionne

Un mort ressuscite

L’ultime scène du dernier épisode de la saison n’était peut-être pas celle qui devait la conclure à l’origine, mais elle tient la route en matière de suspens.

L'homme regarde devant lui.

Le retour de Gaétan Fillion (Michel D'Amico) dans « District 31 »

Photo : Aetios productions

Le retour de Gaétan Fillion (Michel D'Amico), qu'on croyait mort, tué sous les yeux de François Labelle (Peter Miller) dans la semaine du 17 février 2020, ne peut qu’attiser la curiosité et l'attente de la suite de l’histoire. On verra comment les choses vont se dérouler, ajoute Luc Dionne, qui n’en dira pas plus.

Ce retour d’un personnage avait été annoncé sur la page Facebook de l’émission. Certaines personnes pensaient que Christian Phaneuf ressusciterait, le chef des Sixters tué par Daniel Chiasson (Gildor Roy) à la fin de la deuxième saison.

On n’est pas dans Dallas [série américaine où les scénaristes ont inventé un rêve pour le retour d’un personnage mort] quand même. Il y a des gens qui attendent n’importe qui, même Nadine Legrand [Magalie Lépine-Blondeau]. Je ne peux pas empêcher les gens de réfléchir. Ils ont plus d’imagination que moi, soutient le scénariste.

C’est Laurent Cloutier (Patrick Labbé), l’ancien lieutenant du 31 qui travaille maintenant pour les services secrets, qui organise une rencontre entre Gaétan Fillion, le commandant Chiasson et Stéphane Pouliot (Sébastien Delorme). La surprise se lit sur les visages lors de la scène finale.

Deux hommes sont surpris et l'autre sourit.

Laurent Cloutier (Patrick Labbé), avec Daniel Chiasson (Gildor Roy) et Stéphane Pouliot (Sébastien Delorme)

Photo : Aetios productions

Shawn Davis (Hubert Proulx) est un autre personnage qu'on a fait revenir le temps de quelques épisodes, ce qui a permis de conclure une enquête non terminée de Nadine Legrand (et de la revoir) sur une affaire de prostitution juvénile.

On avait rencontré le sympathique Shawn Davis lors de la première saison. Dans le crime organisé, ce sont souvent les mêmes [bandits] qui reviennent, ils sévissent toujours. C’est aussi ça le travail d’un corps de police : des dossiers sur lesquels on travaille depuis longtemps. Je voulais profiter de cette histoire pour le montrer, explique Luc Dionne qui avait alors suggéré aux fans d’aller revoir l’épisode 26 pour se rafraîchir la mémoire.

Le retour de Julia Deveau?

Le couple Julia Deveau (Bénédicte Décary) et Richard Jetté (Richard Thériault) a fait bien des dommages en provoquant des suicides, des séparations et des ventes d'entreprises suspectes. Un duo qui a le même modus operandi.

Les deux femmes sont face à face.

Florence Guindon (Catherine Proulx-Lemay) et Julia Deveau (Bénédicte Décary)

Photo : Aetios productions

Toutefois, l’une des victimes potentielles, jouée par Renaud Paradis, a tenté de se soustraire à leur emprise en voulant faire éliminer Julia Deveau par un tueur à gages. La police s’en est mêlée, et Julia Deveau est revenue faire un tour au poste 31. La scène avec Florence Guindon (Catherine Proulx-Lemay) est épique. Julia Deveau, ça va se terminer dans les deux semaines qui restent à la saison, promet Luc Dionne.

Laurent Cloutier et Nancy Riopelle, les vedettes de la saison 4?

Laurent Cloutier, l’ancien lieutenant du 31, est toujours fidèle au poste pour demander ou offrir de l’aide à son ami Daniel Chiasson. C’est comme la grippe, ça revient toujours. C’est du grand Laurent, commente Luc Dionne.

Laurent Cloutier et Daniel Chiasson qui discutent au restaurant.

Laurent Cloutier et Daniel Chiasson.

Photo : Aetios Productions

Finalement, est-ce que Nancy Riopelle (Geneviève Schmidt) va finir par laisser le pauvre Bruno Gagné (Michel Charette) tranquille? La scène de l’accident où Bruno renversait et tuait la fillette de Nancy lors d’une poursuite policière contre Yanick Dubeau (Patrice Godin) concluait la troisième saison, et Nancy Riopelle a été présente toute la quatrième saison. Je n’ai jamais pensé que ça finissait à Noël, c’est une histoire que je voulais amener à la fin de la saison, conclut Luc Dionne.

Nancy Riopelle est enragée contre Me Sigouin.

Nancy Riopelle

Photo : Aetios Productions

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Télé

Arts