•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les laitiers gagnent en popularité

Photo du laitier Martin Bouffard à côté de son camion

Le laitier Martin Bouffard, laitier depuis 1976

Photo : Radio-Canada / Martine Côté

Se faire livrer son lait à la maison est une vieille habitude qui refait surface. Avec la pandémie et la réduction des déplacements qui vient avec, les services de livraison de lait sont de plus en plus en demande, constatent trois laitiers de la région de Québec.

Martin Bouffard exerce le métier depuis 45 ans à Lévis. Les trois quarts de ses quelque 400 clients sont des particuliers. Depuis les deux dernières semaines, ses commandes commerciales ont diminué d’environ 40 %, mais heureusement pour lui, une vingtaine de nouvelles familles ont choisi de faire des affaires avec lui.

C’est encourageant, on a une augmentation de la clientèle à domicile, c’est ça qui va nous sauver.

Son frère Jean-Pierre note le même engouement. Il croit même que la crise actuelle pourrait contribuer à redorer le métier de laitier à plus long terme.

Il vante la fiabilité de ses services personnalisés.

Je suis aux 15 minutes près chez les clients, les gens me disent que je suis leur réveille-matin.

Jean-Pierre Bouffard, laitier

Moins de risques

Le service à domicile permet aux consommateurs de réduire les risques de contracter la COVID-19, souligne-t-il.

Il n’y a pas de contact avec le client et il n’y a pas plusieurs personnes qui ont touché au produit avant d’arriver chez vous.

Un verre de lait.

Se faire livrer son lait à la maison est une vieille habitude qui refait surface.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Dominique Godin est la troisième génération de laitier. Il livre sur la Côte de Beaupré. Comme les frères Bouffard il a une vingtaine de clients de plus depuis le début du confinement volontaire et d’autres s’ajoutent chaque jour.

Tous trois assurent avoir intégré des mesures d’hygiènes supplémentaires, ils se lavent les mains entre les clients et nettoient fréquemment leurs équipements.

Avec la collaboration de Mireille Roberge

La COVID-19 dans la grande région de Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Agro-industrie