•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de la COVID-19 au Manoir du Havre : des employés du CISSS mobilisés malgré eux

Le bâtiment entouré de neige.

Résidence pour personnes âgées à Maria

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Dans le but de maintenir les services à la résidence du Manoir du Havre de Maria, où 25 personnes ont contracté la COVID-19, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie a eu recours à l'arrêté ministériel permettant de réaffecter des employés dans des statuts d'emplois différents, sans égard aux conventions collectives.

Ainsi, des employés affectés au bloc opératoire et au CHSLD de Maria ont été forcés de se présenter au travail au Manoir du Havre.

Tout le personnel de la résidence privée a été placé en isolement à la suite de l’éclosion d’un foyer de contagion du coronavirus au Manoir du Havre à Maria.

Ces personnes seront en isolement au minimum 14 jours depuis leurs derniers contacts avec la personne malade, une employée de la résidence. Dans ce cas-ci, l’employée a été présente au Manoir du Havre les 18 et 19 mars derniers. Cependant, les 12 travailleurs qui éprouvent des symptômes devront rester en quarantaine 14 jours suivant l’apparition de leurs premiers symptômes.

Responsabilité du CISSS

Selon le directeur des ressources humaines du CISSS, Martin Brosseau, il était de la responsabilité du réseau public de prendre en charge les pensionnaires âgés du Manoir du Havre, même s'il s'agit d'une résidence privée.

Toutefois, dans un contexte d’urgence sanitaire, le CISSS admet que remplacer au pied levé près d’une vingtaine de personnes a représenté un véritable défi de ressources humaines. Du personnel d’organismes d’économie sociale avait été sollicité, mais cette aide s’est avérée insuffisante, selon M. Brosseau.

Des démarches infructueuses ont d'abord été entreprises auprès des employés du CISSS pour recruter des volontaires.

On n'a malheureusement pas eu le choix, en dernier recours, dans le cadre de l'arrêté ministériel, de transférer obligatoirement certains employés du CISSS vers la résidence privée pour aînés. On comprend que la situation n'est pas facile pour le personnel, mais il fallait le faire, indique M. Brosseau.

Les jambes et les pieds d'une personne qui avance avec une marchette.

Le CISSS a dû recourir à l'arrêté ministériel pour affecter du personnel de remplacement au Manoir du Havre

Photo : Radio-Canada

Le CISSS assure que tout le matériel médical nécessaire pour protéger le personnel est disponible à la résidence. On ne fait pas de compromis par rapport à la sécurité de notre personnel, ajoute Maxime Bernatchez, adjoint à la direction des soins infirmiers. Il indique que des infirmières en prévention des infections ont aussi été dépêchées auprès des employés afin d’expliquer les bonnes procédures de travail.

Les employés du CISSS affectés au Manoir du Havre le seront jusqu'au retour du personnel habituel. Ils ne seront pas appelés, entre-temps, à faire des quarts de travail dans d'autres lieux.

Hospitalisations

Pour le moment, la contamination au Manoir du Havre a entraîné l’hospitalisation de neuf personnes, incluant celle de l’employée à la source de la contamination. Cette personne est toujours hospitalisée à Québec. Deux personnes hospitalisées ont pu depuis regagner leur logis. Les autres demeurent sous surveillance à l’hôpital de Maria dans des unités de soins de courte durée.

Le CISSS confirme que certains membres de son personnel sont en isolement, mais qu'aucun de ses employés n'a été déclaré positif à la COVID-19.

Depuis le début de la pandémie, les enquêtes épidémiologiques ont mené à l'isolement d'un peu plus de 200 personnes en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, dont 104 sont en lien avec l'éclosion de COVID-19 au Manoir du Havre.

Avec la collaboration d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Établissement de santé