•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : devrait-on fermer l'accès à Rouyn-Noranda?

Deux policiers se tiennent debout devant leur véhicule et attendent qu'un camion s'arrête à côté d'eux.

Devrait-on fermer Rouyn-Noranda?

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

La grande majorité des cas de COVID-19 étant à Rouyn-Noranda, certains réclament que l’accès à la municipalité soit fermé, mais ce ne sera pas le cas pour le moment.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes réclament que l’accès à la ville de Rouyn-Noranda soit fermé. Rien n’indique que cette option soit nécessaire, selon la Santé publique.

La décision de fermer ou non une ville nécessite qu’il y ait une urgence sanitaire et comment on définit une chose comme ça, c’est lorsqu’on voit que les consignes en place ne fonctionnent pas, affirme la médecin-conseil en santé publique, Dre Omola Sobanjo.

Or, ce serait tout le contraire en ce moment selon Dre Sobanjo. Les mesures mises en place fonctionnent bien.

Depuis la mise en place des mesures populationnelles, il semble y avoir un impact. Les informations que j’ai en ce moment ne me permettent pas de conclure qu’il y a une transmission communautaire soutenue. Si on est capable de continuer à avoir une collaboration de la population, on n’aura pas besoin de fermer la ville, assure Dre Sobanjo.

La Ville de Rouyn-Noranda prête à toute éventualité

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, assure que la municipalité est prête à contrôler les entrées de la municipalité si la Santé publique le juge nécessaire à un certain moment.

Si ça devient nécessaire on va le faire, mais là, ce qu’on fait dans un premier temps, c’est de dire aux gens, il y a des mesures coercitives qui s’appliquent dès aujourd’hui à toutes personnes qui contrevient aux consignes qui ont été données, affirme Diane Dallaire, qui assure avoir demandé aux policiers d’intervenir sur le territoire de la Ville.

Diane Dallaire et Stephen Valade donnent un point de presse dans la salle du conseil.

La mairesse, Diane Dallaire, et Stephen Valade, directeur du service incendie et de la sécurité civile (archives)

Photo : Capture d'écran/Ville de Rouyn-Noranda

Le montant des amendes pour ce type d'infraction oscille entre 1000 $ et 6000 $ par personne.

La majorité des gens respectent ça et je les remercie, mais il y a encore des entreprises ou des personnes délinquantes et c’est pour ça qu’on va appliquer des mesures plus coercitives, ajoute la mairesse.

Des Rouynorandiens font leur épicerie dans d’autres MRC

Certaines personnes de Rouyn-Noranda auraient pris l’habitude de faire leurs emplettes dans d’autres MRC pour éviter d’être contaminés.

Je demande aux gens de ne pas circuler entre les différentes MRC lorsque ce n’est pas nécessaire, demande la PDG du CISSS-AT, Caroline Roy, qui assure que ce n’est pas du tout une bonne idée.

La présence de plusieurs cas de COVID-19 ne veut pas dire de ne plus faire votre épicerie à Rouyn-Noranda. Il est encore possible de faire l’épicerie à Rouyn-Noranda, les cas confirmés de COVID-19 sont en isolement à domicile, rappelle pour sa part la Dre Sobanjo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !