•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto durcit le ton sur la distanciation physique

John Tory parle devant un microphone

Le maire John Tory a signé jeudi un arrêté qui permet aux forces de l'ordre d'imposer aux personnes qui ne respectent pas les consignes de distanciation physique des amendes pouvant atteindre 5000 $.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Irrité par les personnes qui ne respectent pas les recommandations à la population de ne pas s'approcher à moins de deux mètres les uns les autres dans certains lieux publics, le maire John Tory a signé jeudi un arrêté municipal qui exposera les contrevenants à des amendes pouvant atteindre 5000 $.

M. Tory, accompagné de la médecin hygiéniste en chef de Toronto et du chef des pompiers, a annoncé ce changement lors de leur conférence de presse quotidienne sur la gestion de la Ville en lien avec la pandémie de COVID-19.

Le règlement est limité aux interactions dans les parcs et places publiques de la ville. C'est là que les responsables municipaux disent qu'ils observent le plus de problèmes d'attroupements.

Nous continuerons à faire tout notre possible en tant que gouvernement municipal pour verrouiller la ville et sauver des vies, a commenté John Tory.

Malgré le nouveau règlement, des questions demeurent par rapport aux endroits où les gens peuvent se rendre ou non en ville.

Les Torontois peuvent-ils aller courir, promener leur chien ou se promener dans le parc pendant la pandémie de COVID-19?

Selon les responsables de la santé publique et les dirigeants élus, la réponse semble pour l'instant être : cela dépend du nombre de personnes qui font la même chose.

Les parcs ouverts au public, pas les équipements

Les nouvelles restrictions et recommandations publiées par la Santé publique de Toronto mercredi conseillent aux gens de limiter leur temps à l'extérieur aux sorties essentielles, comme aller faire son épicerie, mais les directives permettent toujours de sortir son animal de compagnie ou de faire de l'exercice tous les jours tant qu'une distance physique de deux mètres est possible.

Bien que la Ville ait fermé une variété d'équipements extérieurs tels que les toilettes, les parcs pour chiens sans laisse, les terrains de sport et les aires de pique-nique, les espaces verts sont toujours ouverts au public.

Des personnes marchent sur un sentier riverain du lac Ontario à Toronto

Le conseil du maire John Tory : si vous allez à l'extérieur, essayez de marcher dans les rues secondaires, pas dans des zones comme les sentiers riverains qui ont tendance à être très fréquentées, et tenez-vous à au moins deux mètres des autres, sous peine d'amende.

Photo :  CBC / Michael Wilson

La médecin hygiéniste de Toronto, la Dre Eileen de Villa, a décrit les sorties non essentielles comme des choses raisonnables à faire tout en essayant de rester à la maison autant que possible.

Mais John Tory donne l'exemple de parcs surpeuplés avec le retour des beaux jours, en citant notamment le parc Sunnyside au bord du lac Ontario, pour démontrer que certains résidents ne prennent pas les règles assez au sérieux.

Nous continuons de voir des gens ignorer les conseils et continuer à affluer dans les parcs. Cette attitude met non seulement ces personnes en danger, mais aussi toute leur famille.

John Tory, maire de Toronto

Du béton pour empêcher l'accès à certains stationnements?

M. Tory s'est dit particulièrement préoccupé par les informations selon lesquelles des conducteurs auraient enlevé les barrières bloquant les aires de stationnement dans les parcs de la ville ces derniers jours.

Un panneau au parc Sunnyside bloquant l'accès au stationnement.

Un panneau au parc Sunnyside bloquant l'accès au stationnement

Photo :  CBC / Christopher Mulligan

Des barricades de béton pourraient être mises en place pour empêcher l'accès à ces stationnements.

Bien qu'il ne puisse l'exiger de la police, M. Tory a demandé aux forces de l'ordre de se tenir prêtes à effectuer des actions éclair pour mettre en application le nouvel arrêté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus