•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un entrepreneur de Rouyn-Noranda prêt à fournir des masques par milliers

Les masques N95 sont devenus un produit des plus prisés sur le marché international.

Les masques N95 sont devenus une denrée des plus prisées sur le marché international.

Photo : AFP / Mladen Antonov

Un entrepreneur de Rouyn-Noranda soutient qu’il peut fournir des milliers de masques au milieu de la santé, mais que personne au gouvernement du Québec ne répond à ses appels.

Maurice Gendron est propriétaire de l’entreprise Genex Vision à Rouyn-Noranda. En entrevue à Radio-Canada, il avait affirmé la semaine dernière pouvoir recevoir des quantités importantes de masques provenant d’un fournisseur en Chine. Il peut importer des masques chirurgicaux, mais aussi des masques N95, qui sont en forte demande.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue a d’ailleurs reçu une commande de 20 000 masques provenant de l’entreprise de monsieur Gendron. L’organisation viendrait tout juste de passer une autre commande, selon lui.

François Legault en conférence de presse.

François Legault a mentionné que la province aura besoin de millions de masques.

Photo : Radio-Canada

Depuis l'entrevue de la semaine dernière, il tente en vain de joindre quelqu’un au gouvernement du Québec pour les aviser.

J’ai envoyé des courriels au premier ministre, au ministère de la Santé, je n’ai jamais eu de réponses. J’ai donc appelé au bureau du premier ministre, on m’a donné une autre adresse courriel, deux jours plus tard je n’avais pas de réponse. J’ai ensuite appelé un attaché de presse qui ne m’a pas rappelé non plus, raconte monsieur Gendron.

Faute de réponse de la part de Québec, Maurice Gendron affirme qu’il vendra aussi des masques dans d'autres provinces.

J’ai des demandes de l’Ontario, Saskatchewan m’a fait une demande pour connaître notre disponibilité pour 200 000 masques et j’ai dit “Il n’y a pas de problème”, rapporte-t-il.

Certification

L’entrepreneur indique que ses produits sont certifiés avec la norme européenne, mais pas la norme québécoise. Cependant, il estime que la certification n’est pas un facteur qui freine les gouvernements puisque plusieurs autres pays les utilisent.

Ceux envoyés en France, c’est la même certification que moi j’ai pour mes masques. Ceux qui seront envoyés au Canada par la Chine auront sûrement la même certification aussi, ajoute monsieur Gendron.

Le bureau du premier ministre nous a fait savoir que le ministère de la Santé et des services sociaux a bien reçu l’offre de M. Gendron et qu’un suivi sera fait dès que possible.

Le premier ministre a aussi fait savoir dans son point de presse cet après-midi que des millions de masques sont nécessaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !