•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'usine Wayagamack de Trois-Rivières dans une situation fragile

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Radio-Canada

L'entreprise papetière Kruger confirme que l'usine Wayagamack de Trois-Rivières se trouve dans une situation fragile en raison de la pandémie.

Le responsable des communications de Kruger Jean Majeau a admis en entrevue à 360 PM que la situation est analysée quotidiennement, mais qu’aucune annonce de fermeture n’est prévue à court terme.

Ce n’est pas prévu. On a cependant des défis à relever, a indiqué Jean Majeau, précisant que l’approvisionnement en copeaux, la rentabilité et le maintien du carnet de commandes présentent leur lot d’enjeux.

L’usine Wayagamack fait partie de la division de Kruger qui fabrique des papiers de spécialité. Elle produit du papier couché destinés aux magazines et aux circulaires publicitaires, notamment.

Avec la chute du marché publicitaire qui affecte toute l'Amérique du Nord, la production de papier pour les magazines est compromise.

Les difficultés ne sont toutefois pas nouvelles : en décembre dernier, Kruger avait déjà annoncé des arrêts de production temporaires à l'usine Wayagamack.

À la recherche de nouveaux marchés

L'usine de l'Île-de-la-Potherie, qui emploie 280 personnes, devra trouver de nouveaux marchés pour assurer sa survie.

Kruger tente de diversifier son portfolio de produits, rapporte Jean Majeau, qui explique que des papiers de qualité supérieure étaient notamment en train d’être développés.

La situation est différente pour l’usine de Kruger située sur le boulevard Gene-H.-Kruger à Trois-Rivières. Cette usine produit du carton, dont la demande n’a pas beaucoup diminué depuis le début de la crise, entre autres grâce à la popularité du commerce en ligne.

Mardi, Kruger annonçait la fermeture de son usine de Brompton en Estrie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Industries