•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mort du maire Loranger crée une onde de choc à la Ville de L'Ancienne-Lorette

Le maire de L'Ancienne-Lorette, Émile Loranger

Photo : Radio-Canada

Le maire de L'Ancienne-Lorette Émile Loranger est décédé de façon subite dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé la Ville.

Âgé de 73 ans, M. Loranger est mort des suites de complications cardiaques.

Il était maire de la municipalité depuis 1983.

Les drapeaux de l’hôtel de ville et ceux près des édifices municipaux ont été mis en berne.

Les drapeaux du Canada, du Québec et de la municipalité sont en berne devant l'hôtel de ville de L'Ancienne-Lorette.

Les drapeaux sont en berne devant l'hôtel de ville de L'Ancienne-Lorette.

Photo : Radio-Canada

La Ville de L’Ancienne-Lorette souhaite exprimer ses sincères condoléances aux proches de M. Loranger, peut-on lire dans le communiqué diffusé par la Ville.

Onde de choc

La nouvelle a créé une onde de choc pour les collègues d’Émile Loranger au conseil municipal. Ce dernier avait présidé la dernière séance du conseil de L’Ancienne-Lorette le 31 mars.

C’est une journée difficile aujourd’hui, a admis la conseillère municipale Sylvie Falardeau, qui a côtoyé Émile Loranger pendant plus de 30 ans. 

La mairesse suppléante, Sylvie Papillon, précise que rien ne laissait présager la mort de M. Loranger. Ce dernier était suivi par un cardiologue, mais il s’agissait de rencontres de routine.

Il était en pleine forme, il venait à l’hôtel de ville tous les jours.

Sylvie Papillon, mairesse suppléante de L'Ancienne-Lorette

Circonstances particulières

Le décès d’Émile Loranger survient en pleine crise de la COVID-19, ce qui complique les choses.

La tenue d’élections partielles est normalement requise au maximum quatre mois après qu’un poste est déclaré vacant.

Ce processus suivra son cours lorsque la situation le permettra, précise Sylvie Papillon.

Impossible également de tenir une cérémonie pour rendre hommage au maire en ces temps de confinement.

Soyez assurés que ce ne sera pas passé sous silence, il y a quelque chose qui va s’organiser. On ne peut pas vous donner les délais en ce moment, mais c’est certain qu’il y aura un hommage à la hauteur de ce que M. Loranger était, ajoute la mairesse suppléante.

Long règne

Né au Cap-de-la-Madeleine le 2 août 1946, Émile Loranger s’installe à Québec en 1964. Il obtient une maîtrise en génie chimique de l’Université Laval en 1970.

Après avoir occupé différents postes d’administrateur, il s’intéresse au monde municipal et sera élu une première fois comme maire de L’Ancienne-Lorette en novembre 1983, où il y régnera jusqu’à sa mort.

Émile Loranger a remporté neuf mandats consécutifs, sauf durant la période où la municipalité a été fusionnée à la Ville de Québec entre 2002 et 2005.

Lors des dernières élections municipales de 2017, Émile Loranger a reçu près de 81 % des votes.

L’homme politique avait évoqué pouvoir tirer sa révérence en 2021 si le dossier des quotes-parts qui oppose L’Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures à la Ville de Québec était réglé. 

Émile Loranger reprochait à la Ville de Québec certaines manipulations comptables qui ont eu pour effet de gonfler les frais d'agglomération.

Si pour une quelconque raison, le dossier était retardé, ça me forcerait peut-être à me représenter, ce qui ne me tente pas vraiment, avait-il déclaré en janvier dernier.

Émile Loranger n’aura pas pu mener à terme ce combat. La Ville de Québec a porté en appel la décision du juge qui avait donné raison aux anciennes villes fusionnées.

Émile Loranger, maire de L'Ancienne-Lorette, en entrevue dans son bureau

Émile Loranger est mort des suites de complications cardiaques.

Photo : Radio-Canada

Hommages

La nouvelle a suscité plusieurs dans le monde municipal.

Le maire de Lévis Gilles Lehouillier a tenu à souligner la ténacité d’Émile Loranger dans la bataille de sa vie contre la Ville de Québec.

Il a dû naviguer à travers des eaux tumultueuses. Il a toujours pris la défense de ses concitoyens, pour que l’argent investi par sa communauté retourne à sa communauté.

Gilles Lehouillier a aussi souligné qu’il est difficile de tenir tête à une ville comme Québec.

Il avait à cœur le citoyen, c’était sa préoccupation principale.

Gilles Lehouillier, maire de Lévis

Gilles Lehouillier a souligné la ténacité d’Émile Loranger dans la bataille de sa vie contre la Ville de Québec.

Son rival dans le dossier des quotes-parts, le maire de Québec Régis Labeaume, a quand même tenu à offrir ses condoléances aux proches d’Émile Loranger. 

Le décès d’Émile Loranger nous attriste profondément. La région de Québec perd un homme politique qui a toujours eu à cœur le succès du développement de la Ville de L’Ancienne-Lorette et la qualité de vie de ses citoyens. Il aura marqué l’histoire politique de la région, a affirmé le maire de Québec par voie de communiqué.

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, alliée de L'Ancienne-Lorette dans la bataille judiciaire des quotes-parts, a annoncé qu'elle mettra ses drapeaux en berne pour rendre hommage à M. Loranger.

L’ancien maire de Saint-Augustin, Marcel Corriveau, se rappelle du dévouement de M. Loranger pour défendre ses citoyens, jusqu’à s’oublier lui-même.

Il aimait sa ville, il aimait beaucoup ses citoyens. Je pense qu’il y a laissé sa santé, il y a laissé sa vie finalement.

Marcel Corriveau, ancien maire, Saint-Augustin-de-Desmaures

L'ex-maire de Saint-Augustin-de-Desmaures Marcel Corriveau a rendu hommage à Émile Lorange

Nombreuses enquêtes

Le président du Comité des sinistrés de la rivière Lorette a aussi rendu hommage au maire de L’Ancienne-Lorette

Denis Lavoie affirme qu’Émile Loranger a été un allié de taille dans la lutte pour faire protéger leurs propriétés des inondations de la rivière Lorette.

Il reconnaît que le maire a été un personnage controversé au cours des dernières années.

Denis Lavoie, président du Regroupement Sinistrés Entraide, en entrevue à l'extérieur.

Denis Lavoie, président du Regroupement Sinistrés Entraide

Photo : Radio-Canada

On peut être en désaccord avec ses façons de travailler avec les conseillers de l’opposition, mais c’était un homme d’une grande stature politique et personnelle.

Le défunt maire de L’Ancienne-Lorette a eu sa part de scandales et démêlés avec la justice municipale.

Il a été visé par trois enquêtes de la Commission municipale du Québec, dont la plus récente date d’à peine un mois, pour s’assurer que les fonds publics ne servent pas des fins « personnelles ou partisanes ».

Une autre enquête a connu son dénouement à l’automne quand Émile Loranger a été suspendu de ses fonctions sans salaire pendant 60 jours après avoir plaidé coupable à trois manquements à l’éthique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale