•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l’Alberta libère des lits d’hôpitaux par centaines

Des appareils médicaux devant un lit d'hôpital vide.

En tout, 1300 lits ont déjà été libérés dans les hôpitaux albertains.

Photo : Radio-Canada / Laurent Pirot

Les hôpitaux albertains libèrent des lits par centaines. L’objectif est de 2250 lits de soins intensifs disponibles pour des patients atteints de COVID-19 d’ici au 22 avril, soit trois semaines avant le pic anticipé des hospitalisations, a expliqué le premier ministre, Jason Kenney.

Nous sommes sûrs de pouvoir faire face au pic d’hospitalisations, a déclaré le premier ministre lors d’un débat consacré à la pandémie, mercredi soir, à l’Assemblée législative.

Selon les données citées par le premier ministre, 1300 lits ont déjà été libérés.

Pic attendu en mai

Jason Kenney a aussi expliqué que l’Alberta compte 509 respirateurs et que le plan, d’ici au 22 avril, c’est de pratiquement doubler, pour arriver à 925 .

Ce serait à peu près trois semaines avant le pic estimé pour les hospitalisations pour la COVID-19, a-t-il dit.

C’est le calme avant la tempête.

Dr Neil Collins, chargé de la pandémie pour le service d’urgence de la région de Calgary

Sur le terrain, nous nous préparons à une hausse qui va certainement mettre nos capacités sous pression, reconnaît le Dr Neil Collins, qui dirige la réponse à la pandémie dans le Service d’urgence de Calgary.

Le premier ministre a aussi fait état d’un scénario négatif dans lequel nous verrions une croissance soudaine et verticale du nombre de cas. Les autorités de la santé publique s’y préparent et tentent de trouver des installations temporaires pour des lits d'urgence supplémentaires.

Pour que ce scénario négatif se réalise, il faudrait un rythme d’infection bien plus élevé que ce que nous voyons actuellement.

Jason Kenney, premier ministre de l’Alberta

Un peu plus tôt, le directeur médical de Services de santé Alberta, Mark Joffre, avait estimé disposer de trois à quatre mois de stocks pour la plupart des équipements de protection, et un peu moins pour les masques N95.

La province promet de présenter publiquement les détails de ses prévisions pour la propagation de la pandémie la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !