•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le manque d’équipement de protection décrié au centre correctionnel de Saskatoon

Une vue de l'extérieur de l'entrée du centre correctionnel de Saskatoon.

Cinq membres du personnel du centre correctionnel de Saskatoon ont contracté le nouveau coronavirus et sont positifs à la COVID-19.

Photo : Dan Zakreski

Radio-Canada

Malgré l’ajout récent de nombreux produits de nettoyage, les agents du centre correctionnel de Saskatoon s’inquiètent de l’accès aux équipements pour se protéger contre la COVID-19.

L’une des plus grandes préoccupations que nous entendons des agents est le manque d’équipement de protection individuelle. Il n’y en a pas assez, indique le président du Syndicat des employés du gouvernement de la Saskatchewan, Bob Bymoen.

Bien qu’une certaine quantité de gants et de masques soit à la disposition des membres du personnel et des agents, Bob Bymoen déplore aussi que les directives à propos de leur utilisation ne soient pas claires parce que tout change très rapidement.

À cela s’ajoutent des inquiétudes à propos du fait que l’établissement regroupe une population confinée et cinq cas confirmés, tous recensés au sein des membres du personnel de l’établissement.

Même si la province enquête toujours afin de savoir si ces personnes ont contracté le nouveau coronavirus par une transmission communautaire ou non, le centre correctionnel de Saskatoon tente de trouver des solutions pour s’assurer que les bouleversements soient le moins importants possible.

Dès leur arrivée, les nouveaux détenus sont rapidement pris en charge par une infirmière qui leur fait passer un test de dépistage de la COVID-19, selon un porte-parole du ministère de la Justice, Noel Busse.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Il est toutefois difficile de maintenir les consignes de distanciation sociale dans un centre correctionnel, puisque certains détenus dorment à plusieurs dans une cellule et passent du temps ensemble dans les espaces communs.

Par ailleurs, seuls ces espaces communs, comme les gymnases et la salle d’entraînement, sont nettoyés régulièrement à l’aide d’un désinfectant industriel pour le moment.

Les détenus ne sont plus autorisés à recevoir des visites de leurs proches et de leurs avocats en raison de la pandémie.

Avec les informations de Dan Zakreski

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Coronavirus