•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Tuque organise ses propres points de contrôle

Des policiers interceptent des véhicules sur la route.

Les points de contrôle routiers se multiplient au Québec pour restreindre le plus possible les déplacements des citoyens entre les régions.

Photo : Ivanoh Demers

Radio-Canada

C'était dans l'air, mais c'est maintenant chose faite : les pompiers de La Tuque ont installé des points de contrôle à l'entrée et la sortie de la municipalité.

Mercredi soir, ils étaient postés à trois endroits : aux kilomètres 81 et 150 de la route 155 et sur la route reliant Mont-Laurier et Parent, mais depuis jeudi soir,  le barrage du km 150, a été déplacé au km 86, près du secteur de Rivière-aux-Rats.

Ils ont le mandat de contrôler les déplacements jugés non essentiels pour les personnes qui veulent entrer ou sortir de la municipalité.

À l'instar de plusieurs régions de la province, la Haute-Mauricie est maintenant isolée. Le maire Pierre-David Tremblay en avait fait la demande à Québec cette semaine.

Les barrages occasionnels de la SQ dénoncés par le maire

Les barrages dressés par la Sûreté du Québec (SQ) se font cependant de façon aléatoire et à raison de deux heures par jour.

Cette décision est inadmissible pour le maire de La Tuque Pierre-David Tremblay.

Il souligne que le barrage permanent établi plus tôt cette semaine au nord de la Tuque, au kilomètre 150 de la route 155 pour contrôler l’accès aux régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, pourrait être déplacé une trentaine plus au sud, avant l’entrée sur le territoire de la Ville de La Tuque.

Photo officielle du candidat à la mairie de La Tuque Pierre-David Tremblay lors des élections municipales 2017

Le maire de La Tuque Pierre-David Tremblay, en 2017.

Photo : Judith Gauthier photographe

La solution est tellement simple! Pourquoi cette décision ne se prend-elle pas, a-t-il déploré en entrevue à Facteur matinal, dénonçant par la même occasion que ces décisions se prennent dans un bureau à Québec sans laisser de pouvoir aux acteurs locaux, qui connaissent bien la réalité du terrain.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Le conseil municipal de La Tuque n’a pas déclaré l’état d’urgence local pour le moment, mais se dit prêt à le faire si la situation l’impose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !