•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les demandes à l'assurance-emploi continuent de monter en flèche aux États-Unis

Un homme traverse une rue près du Macy's de New York.

Un homme traverse une rue près du Macy's de New York. La célèbre chaîne de magasins a fermé ses portes le 18 mars, puis a annoncé lundi la mise à pied de la majorité de ses 130 000 employés. La valeur de son titre a chuté de 74 % depuis le début de l'année, entraînant sa sortie du S&P 500.

Photo : La Presse canadienne / AP/Mark Lennihan

Un nombre record de 6,65 millions d'Américains ont soumis une demande d'assurance-emploi la semaine dernière, a indiqué jeudi le département américain du Travail.

Cela éclipse totalement le précédent record de 3,3 millions de nouveaux demandeurs établi la semaine dernière, selon des données légèrement révisées à la hausse.

Ce chiffre était lui-même quatre fois supérieur à celui du précédent record de 695 000 demandes enregistrées en une semaine, qui avait été établi en octobre 1982.

Un consensus d'économistes consultés par l'agence Reuters tablait sur 3,5 millions de nouvelles inscriptions au chômage cette semaine.

La banque d'investissement Goldman Sachs anticipait toutefois 6 millions de demandeurs, ce qui en disait long sur les difficultés des analystes à s'accorder sur des prévisions dans ce climat de crise.

À Wall Street, les investisseurs ont d'abord semblé hésiter face à cette nouvelle. Le Dow Jones, le S&P 500 et le NASDAQ ont tous ouvert dans le rouge, avant de faire de légers gains, aussitôt effacés.

À 11 h (HAE), l'hésitation avait fait place à un optimisme prudent. Le Dow Jones et le S&P 500 grimpaient d'environ 1,9 %, tandis que le NASDAQ s'appréciait de 1,24 %.

À la fermeture des marchés, le Dow Jones maintenait une hausse de 2,24 %, le S&P 500 grimpait de 2,28 %. Le NASDAQ grimpait aussi toujours à 1,72 %.

Au Canada, 2,13 millions de personnes ont demandé des prestations d'assurance-emploi au cours des deux dernières semaines, selon des chiffres divulgués mercredi par la ministre de l'Emploi, Carla Qualtrough.

Il s'agit d'un nombre sans précédent, a-t-elle admis, en rappelant, à titre comparatif, que 2,1 millions de personnes ont obtenu de l’assurance-emploi durant toute l’année 2018-2019.

Près de 90 % de la population américaine est touchée par des consignes de confinement en raison de la progression de la COVID-19. La Floride a été l'un des derniers États à se joindre au mouvement jeudi.

Comme ailleurs dans le monde, les bars, les restaurants, les hôtels, les cinémas et les théâtres sont fermés, à l'instar de nombreux autres commerces considérés comme non essentiels.

En vertu du plan de sauvetage de l'économie américaine signé par le président Donald Trump la semaine dernière, les nouveaux chômeurs américains doivent toucher une somme supplémentaire de 600 $ par semaine.

Les critères d’admissibilité au chômage ont été élargis, et la durée des prestations a été prolongée de 13 semaines.

La Maison-Blanche estime que de 100 000 à 240 000 Américains mourront de la COVID-19 si les mesures de distanciation préconisées par les autorités publiques sont suivies.

Les États-Unis comptent environ 215 000 cas de COVID-19 et plus de 5000 morts, et le président Trump a prévenu mardi que les deux prochaines semaines s'annoncent très difficiles.

Le vice-président Mike Pence a déclaré mercredi à CNN que la situation dans le pays est comparable à celle de l'Italie, le pays le plus durement éprouvé depuis le début de la pandémie, avec plus de 13 000 morts.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Emploi

Économie