•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les réserves de Moisson Estrie s'épuisent

Des paquets de pâtes sèches sont empilées dans des boîtes de carton

Moisson Estrie s'attend à une plus grande demande d'ici deux semaines.

Photo : CBC

Radio-Canada

L'achalandage chez Moisson Estrie reste, pour le moment, sensiblement le même qu'à l'habitude. L'organisme s'attend toutefois à une importante augmentation des demandes de dépannages d'ici deux semaines, alors que les personnes qui se retrouvent sans travail auront épuisé leurs économies.

Moisson Estrie se dit en préparation active.

Il est très difficile de prévoir le nombre de personnes qui pourraient nous solliciter. On espère pouvoir répondre à la demande, a expliqué la directrice générale de Moisson Estrie, Geneviève Côté.

D'autant plus que la réserve de denrées inquiète l'organisme.

À ce temps-ci de l'année, on a déjà des réserves plus réduites. Normalement, on fait des campagnes de financement, dont la guignolée avec les étudiants du Cégep qui fait une grosse différence sur nos tablettes, mais là tout est annulé.

Geneviève Côté, directrice générale de Moisson Estrie

Mme Côté ajoute aussi que l'organisme a de la difficulté à s'approvisionner en aliments de base comme la farine.

La logistique des denrées périssables est aussi devenue un casse-tête. On jongle avec l'inventaire, on est créatif pour éviter le plus possible le gaspillage alimentaire, poursuit-elle.

En ces temps plus difficiles, l'organisme peut compter sur un grand nombre de nouveaux bénévoles.

Mme Côté parle d'un vent de solidarité qui est très réconfortant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Coronavirus