•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Être médecin et soigner pendant la pandémie de la COVID-19

Quatre hommes sont assis sur des chaises dans un hôpital avec d'énormes masques blancs qui protège leur tête au complet.

Les mesures de sécurité dans les hôpitaux de la province ont augmenté pour le personnel de la santé.

Photo : Janessa King

Radio-Canada

La COVID-19 n'empêche pas la médecin de famille en résidence à Moose Jaw, Janessa King, d’écouter et de soigner les patients qui la contactent.

Il semble que rien d’autre que le coronavirus n’est important.

Janessa King, médecin de famille en résidence à Moose Jaw
Une jeune femme sourit à la caméra.

Janessa King raconte comment elle a dû s'adapter afin de continuer à soigner ses patients pendant la pandémie de la COVID-19.

Photo : Janessa King

La Clinique Alliance Health à Moose Jaw, dans laquelle travaille la Dre King, est fermée au public depuis que cette ville du sud de la Saskatchewan a connu son premier cas.

Toutes les consultations se font désormais par téléphone, explique Janessa King. Nous ne faisons pas encore de télémédecine, nous n’avons pas la technologie.

Ce qui ne l'empêche pas de continuer d’écouter des patients. C’est surtout des gens qui ont des questions sur la maladie, affirme la docteure. Ils veulent savoir comment se protéger, surtout les personnes âgées.

Elle raconte que celles et ceux qui ont des symptômes de COVID-19 consultent le plus souvent la ligne Infos Santé, le 811. Ceux que nous traitons ici, ce sont surtout des maladies chroniques, explique-t-elle.

Je ne peux plus demander de prise de sang, de radiographies ou même de consultations avec des spécialistes.

Janessa King, médecin de famille en résidence à Moose Jaw

Et depuis que la clinique a fermé ses portes, le personnel a pris des précautions. Si, par hasard, un patient se présente avec les symptômes de la COVID-19, il sera mis en isolement dans une chambre spéciale.

On nettoie toutes les surfaces qu’on touche le plus souvent, affirme la Dre King. Toutefois, elle limite l’usage des masques de protection. Pour ne pas gaspiller, soutient-elle.

Elle rappelle au passage qu’au lieu d’utiliser des masques de protection, la population devrait rester à la maison.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Santé publique