•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thunder Bay n’accueillera pas d’évacués pendant la crise de la COVID-19

Des hommes en uniforme aident un homme âgé à sortir d'un avion militaire.

Thunder Bay héberge régulièrement évacués en provenance de communautés autochtones menacées par les feux de forêt ou des inondations.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Thunder Bay a indiqué à la province qu’elle ne pourra accueillir, jusqu’à nouvel ordre, des personnes évacuées en provenance de communautés du Grand Nord de l’Ontario, en raison de la pandémie de COVID-19.

La province a contacté cette semaine plusieurs villes, dont Thunder Bay, en leur demandant si elles pourraient accueillir des personnes évacuées, si le besoin s’en faisait sentir.

Thunder Bay accueille régulièrement des membres de Premières Nations du Nord de l’Ontario menacées par des inondations ou des feux de forêt.

Nous avons décidé qu’en raison de la crise mondiale de la COVID-19 et de la situation à Thunder Bay, nous ne pouvons tout simplement pas accueillir de personnes évacuées, a déclaré le directeur général de la Ville, Norm Gale.

« Nous ne pourrions pas les servir comme nous le faisons normalement. »

— Une citation de  Norm Gale, directeur général de la Ville de Thunder Bay

Il y a beaucoup de travail qui se cache derrière une évacuation et l’accueil des personnes évacuées, et nous ne sommes tout simplement pas en mesure de le faire, explique-t-il.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

M. Gale a rappelé que la Municipalité a déjà réduit le niveau de service pour les citoyens en raison du coronavirus et que plusieurs employés ont été mis à pied temporairement.

La Ville de Kapuskasing a elle aussi décidé de ne pas accueillir d'évacués cette année.

Aucune communauté nord-ontarienne n’a besoin d’être évacuée pour le moment.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !