•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il faut plus d'équipement de protection maintenant, disent les hôpitaux ontariens

Une infirmière porte un masque et une blouse devant la porte d'une chambre où il est indiqué que le patient est en isolement.

Les hôpitaux veulent savoir quand ils recevront l'équipement de protection.

Photo : La Presse canadienne / Kevin Frayer

Radio-Canada

L'Association des hôpitaux de l'Ontario lance un cri d'alarme : les réserves d'équipement de protection pour les travailleurs de la santé, notamment les masques, sont basses dans plusieurs établissements.

Elle demande à la province et au fédéral de tout faire pour que l'équipement de protection individuelle soit disponible dans les plus brefs délais pour les hôpitaux, les centres de soins prolongés et les autres services de santé essentiels.

L'Association ajoute que les établissements doivent savoir quand exactement ils recevront l'équipement nécessaire.

Selon le PDG de l'association, cela est nécessaire pour protéger les travailleurs de la santé.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

L'association comprend qu'il s'agit d'une crise et remercie les gouvernements d'avoir pris des mesures pour limiter la propagation de la COVID-19 et accordé du financement supplémentaire.

Elle ajoute que les hôpitaux ont fait des efforts pour améliorer l'approvisionnement et garder des réserves, à l'invitation des autorités sanitaires.

Dans une publication sur Twitter, le PDG de l'Hôpital Montfort d'Ottawa explique qu'il est à la recherche de polyuréthane thermoplastique, un message qui a été relayé par la ministre ontarienne Caroline Mulroney.

Le Syndicat canadien de la fonction publique, qui représente notamment des employés d'hôpitaux et de centres de soins de longue durée, a convoqué la presse jeudi pour réclamer un meilleur accès à l'équipement de protection et plus particulièrement aux masques N95.

Dans ses conférences de presse quotidiennes, le premier ministre Doug Ford a loué les efforts des entreprises qui font des dons d'équipement ou de fournitures médicales.

Le gouvernement a aussi créé un fonds de 50 millions de dollars pour inciter des usines à adapter leurs installations, pour pouvoir fabriquer des produits nécessaires pour les services de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Établissement de santé