•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vignoble La Halte des Pèlerins recherche des employés

Vue sur le vignoble La Halte des Pèlerins.

Le vignoble La Halte des Pèlerins est à la recherche d’employés temporaires pour préparer la prochaine saison.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Radio-Canada

Le vignoble La Halte des Pèlerins, à Sherbrooke, est à la recherche d’employés temporaires pour préparer la prochaine saison des vignobles.

Pour la taille de la vigne, je suis à la recherche de 5 à 6 personnes pour compléter l’équipe de mes employés réguliers, explique Marco Corbin, président-directeur général du vignoble.

La Halte des Pèlerins devait, pour la première fois, faire appel cette année à des travailleurs temporaires en provenance du Mexique. La crise de la COVID-19 a forcé M. Corbin à changer ses plans.

J’ai décidé de passer mon tour pour les travailleurs mexicains. Pour ce printemps, je vais plutôt faire appel à des travailleurs québécois, souligne-t-il.

Vue sur le vignoble La Halte des Pèlerins.

Le vignoble La Halte des Pèlerins, à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Quarantaine obligatoire pour les travailleurs temporaires étrangers

Au tout début de la crise, Justin Trudeau avait fait savoir que les travailleurs temporaires étrangers pouvaient venir au Canada. Mais ils doivent toutefois effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours à leur arrivée au pays.

Toutefois, cette quarantaine de 14 jours ainsi que des entraves administratives ont démotivé Marco Corbin.

À l’heure actuelle, on ne sait pas quand ils allaient arriver. L’endroit où ils font les visas pour les travailleurs [au Mexique] est fermé jusqu’au 19 avril. Il y a une problématique administrative qui est liée à tout ça.

Marco Corbin, président-directeur général du vignoble La Halte des Pèlerins

En tant qu’entrepreneur, on mesure les risques et je trouve que je m’en mettais beaucoup sur les épaules, dit-il

Marco Corbin n’exclut toutefois pas la possibilité de faire appel à des travailleurs temporaires étrangers cet automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Emploi