•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les informations du 1er avril en Saskatchewan

Le nouveau coronavirus qui provoque la COVID-19.

Photo : Reuters

Le gouvernement de la Saskatchewan annonce qu’une troisième personne est morte et que neuf cas supplémentaires de COVID-19 ont été recensés dans la province, ce qui porte le nombre de personnes infectées par la maladie à 193.

La troisième personne ayant succombé à la COVID-19 est une octogénaire. Les deux autres victimes de la maladie étaient des septuagénaires.

Des cas de COVID-19 confirmés en Saskatchewan, 55 % sont des hommes et 45 % sont des femmes.

Le 1er avril, sur 193 cas recensés dans la province, 87 sont liés à un voyage, 41 liés à une transmission communautaire, 57 sont en cours d'analyse et 8 sont liés à une source inconnue.

La Saskatchewan compte désormais 193 cas de COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Des 193 personnes qui ont contracté la COVID-19, 94 se trouvent à Saskatoon, 43 à Regina, et 37 dans le nord de la province. Le centre de la Saskatchewan (à l’exception de Saskatoon) regroupe pour sa part 9 cas, le sud de la province (à l’exception de Regina) en compte 7 autres, alors que trois personnes qui se trouvent dans l’extrême nord de la province sont aussi infectées, précise le gouvernement.

La tranche d’âge la plus touchée par la maladie dans la province continue d’être celle des 20 à 44 ans, avec 87 cas. Les personnes âgées de 19 ans et moins représentent seulement 6 cas, alors que l’on en recense 69 autres chez les personnes âgées de 45 à 64 ans.

Pour sa part, la catégorie d’âge souvent perçue comme la plus vulnérable aux effets du virus, celle de 65 ans et plus, représente 31 cas en Saskatchewan.

À l’inverse, 9 personnes de plus sont maintenant guéries de la maladie dans la province, ce qui porte le total à 30.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, précise également que l'état d'urgence sanitaire, déclaré le 18 mars dernier, sera prolongé de deux semaines.

L’opposition officielle veut une fermeture de toutes les garderies

Mercredi, le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, a demandé que la province ferme toutes les garderies sur son territoire.

Une telle mesure est nécessaire, selon lui, depuis que deux services de garde YMCA, dans le nord de Regina, ont fermé temporairement leurs portes pour 14 jours après qu’un membre de la famille d’un enfant eut été testé pour la COVID-19.

Le chef néo-démocrate estime qu’en agissant de cette façon la province éviterait toute confusion liée à l’ouverture de certaines garderies à travers la province.

Le gouvernement provincial avait également essuyé son lot de critiques en provenance de la section saskatchewanaise du Syndicat canadien de la fonction publique à propos de la confusion qui règne chez les travailleurs des services de garde.

L’aide de la province bienvenue dans les refuges de la province

Mardi, le ministre provincial des Services sociaux, Paul Merriman, annoncait une aide de 171 000 $ pour les refuges de la Saskatchewan.

Le commandant de secteur à l'Armée du salut, Mike Hoeft, estime que ce financement tombe à pic. Les mesures sanitaires pourront être bonifiées, explique-t-il. Nous pourrons ouvrir un deuxième dortoir pour nous assurer de respecter les règles de sécurité du gouvernement.

Même son de cloche de la part de la directrice générale des refuges du YWCA de Prince Albert, Donna Brooks. Toutefois, elle aimerait que le gouvernement en fasse plus.

Elle est persuadée qu’il est du ressort de la province de trouver rapidement un système efficace permettant de transporter en toute sécurité des sans-abri infectés vers les logements où ils seront placés en quarantaine.

Cette solution pourrait prévenir une éventuelle épidémie au sein de cette population, estime Mme Brooks. Cette opinion est largement partagée parmi les gestionnaires de refuges de la province.

Appel à tous les députés

Par ailleurs, le premier ministre Scott Moe a invité tous les députés saskatchewanais à offrir à un organisme de charité leur augmentation salariale de 1,7 %, qui était prévue le 1er avril, afin de suivre la hausse du coût de la vie dans la province.

À la lumière de la crise actuelle, j’ajouterai au montant que je verse régulièrement aux organismes de charité la totalité de l’augmentation reçue. J’encourage tous les députés et les ministres à faire de même, a-t-il affirmé dans un communiqué.

De son côté, Ryan Meili a également mentionné qu’il verserait son augmentation au Lighthouse de Saskatoon, un refuge qui vient en aide aux personnes dans le besoin.

Le salaire annuel d’un député en Saskatchewan est maintenant de 100 068 $, soit près de 1700 $ de plus qu'au 1er avril 2019.

Avec les informations de Guy Quenneville, Adam Hunter et Étienne Ravary

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Coronavirus