•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cas de COVID-19 dans 519 établissements pour aînés au Québec

Le bilan du gouvernement Legault fait maintenant état de 4611 cas confirmés et de 33 morts.

Un homme marche devant le centre d’hébergement du Manoir-de-Verdun.

Plus de 500 lieux d'hébergements pour personnes âgées comptent au moins un cas de COVID-19 au Québec.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le premier ministre Legault s'inquiète des nombreux foyers pour personnes âgées qui doivent composer ces jours-ci avec la présence du nouveau coronavirus entre leurs murs.

Lors de sa conférence de presse quotidienne, mercredi, M. Legault a indiqué qu'au moins 519 lieux d'hébergement pour aînés (CHSLD, résidences privées, etc.) comptaient au moins un cas de COVID-19.

Ma grande inquiétude actuellement concerne les résidences de personnes âgées, a admis le premier ministre – une inquiétude d'autant plus grande que 88 % des victimes du nouveau coronavirus avaient plus de 70 ans et vivaient le plus souvent dans des habitations pour aînés.

M. Legault a donc promis d'être encore plus sévère en ce qui a trait aux entrées et aux sorties.

M. Legault en conférence de presse.

Le premier ministre Legault s'inquiète des résidences pour personnes âgées.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Je sais que c'est triste, mais il ne faut pas aller visiter des personnes âgées [...] C'est une question de vie ou de mort.

François Legault, premier ministre du Québec

Un plan sera détaillé sous peu quant à l'organisation du travail. Des employés pourraient entre autres séjourner dans des hôtels – aux frais de l'État – le temps que la crise passe.

Le salaire des préposés aux bénéficiaires devrait également être revu à la hausse incessamment, a ajouté le premier ministre, et ce, peu importe qu'ils travaillent en CHSLD ou dans résidences privées.

En ce qui concerne l'équipement personnel de protection destiné aux travailleurs de la santé, la situation s'améliore quelque peu, a ajouté M. Legault. Des commandes sont arrivées depuis mardi.

Ainsi, le ministère de la Santé et des Services sociaux dispose à l'heure actuelle de stocks suffisants pour encore une semaine, a assuré le premier ministre. Mardi, il avait évoqué une pénurie possible d'ici trois à sept jours.

Le premier ministre a d'ailleurs tenu à remercier les entreprises québécoises qui ont modifié leur production pour fournir le matériel médical requis.

Les réserves de tests de dépistage, par contre, commencent à manquer. C'est serré, a admis M. Legault. D'où l'importance, a rappelé sa ministre de la Santé Danielle McCann, de tester en priorité les malades, les travailleurs de la santé et les résidents des établissements pour personnes âgées qui présentent des symptômes.

Depuis le début de la pandémie, 177 travailleurs québécois de la santé ont été infectés par la COVID-19, dont 121 à Montréal.

Un bilan qui continue de croître

La santé publique du Québec dénombre mercredi 4611 cas confirmés de COVID-19, soit 449 de plus que la veille, et 2 nouveaux décès, pour un total de 33 morts depuis le début de la crise.

Le nombre de personnes hospitalisées est passé à 307, alors que celui des patients qui se trouvent aux soins intensifs se maintient à 82.

Avec 2097 cas confirmés, Montréal demeure la région la plus touchée du Québec. L'Estrie, qui occupait la deuxième place de ce triste classement depuis le début de la pandémie, a toutefois glissé au troisième rang de la liste, derrière la Montérégie, mercredi.

L'INSPQ précise en outre que 5770 Québécois attendent toujours les résultats de leurs tests de dépistage et que 231 personnes sont officiellement guéries.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique