•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq nouveaux cas déclarés de COVID-19 au Bas-Saint-Laurent

Une femme vêtue d'un sarrau, d'un masque et d'une visière.

Une professionnelle de la santé procède à un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Cinq Bas-Laurentiens de plus ont reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19. La région compte maintenant 18 cas déclarés d'infection au coronavirus.

Au Bas-Saint-Laurent, 989 personnes ont passé le test de dépistage de la COVID-19. Parmi elles, 606 ont reçu un résultat négatif et 18 un résultat positif.

365 Bas-Laurentiens sont en attente d'un résultat.

La région compte toujours une personne infectée hospitalisée dans un centre hospitalier désigné à l'extérieur du Bas-Saint-Laurent.

De plus, la région ne compte toujours qu'un seul décès lié au coronavirus.

L'extérieur de l'hôpital de Rimouski.

Un centre d'analyse des tests de dépistage est maintenant en fonction à l'hôpital régional de Rimouski.

Photo : Jean-Pierre Perouma

À l'échelle provinciale, on dénombre désormais 4611 personnes infectées à la COVID-19. Il s'agit d'une augmentation de 449 cas.

307 Québécois sont présentement hospitalisés, soit une hausse de 21 hospitalisations par rapport à mardi.

Parmi ces patients hospitalisés, 82 sont aux soins intensifs, soit le même nombre qu'hier.

En Gaspésie, on recense toujours 37 cas déclarés, ce qui ne représente aucune augmentation depuis mardi.

Sur la Côte-Nord, 35 personnes ont contracté le virus, selon les données gouvernementales. Il s'agit d'une hausse de cinq cas déclarés de COVID-19.

Enfin, à l'échelle du pays, on compte maintenant près de 9000 Canadiens infectés et 108 décès dus au coronavirus.

Équipement médical : la situation sous contrôle dans la région

Lors de son point de presse quotidien, le premier ministre François Legault a indiqué que le Québec possède assez d'équipements de protection dans ses hôpitaux pour la prochaine semaine et que des commandes sont attendues dans les prochains jours.

De son côté, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent affirme que la situation est sous contrôle dans la région.

La porte-parole du CISSS, Ariane Doucet-Michaud, précise que de la sensibilisation est tout de même faite auprès du personnel pour que l'équipement de protection soit utilisé le plus judicieusement possible.

On voit que de porter un masque, même pour le personnel de soins, ça peut être un sentiment de sécurité, mais ce n'est pas nécessairement nécessaire selon le type de soins qu'on donne. Il y a vraiment des situations très ciblées. Dans le fond c'est de rappeler quand utiliser l'équipement et à quel moment, pour que ce soit au bon moment, au moment opportun, pour éviter le gaspillage, soutient-elle.

Les résidences pour aînés préoccupent Québec

Le nombre de résidences pour aînés qui comptent des résidents infectés au coronavirus a fait un bond au Québec.

Maintenant 519 résidences comptent au moins un cas déclaré de COVID-19. Il s'agit d'une hausse de 109 résidences depuis mardi.

Une dame âgée dans un couloir

Le premier ministre exhorte les Québécois à ne pas se rendre dans les CHSLD ou toute autre résidence pour aînés.

Photo : Getty Images

Le premier ministre François Legault indique que les mesures seront encore plus sévères pour restreindre les entrées dans les résidences pour aînées.

Je sais que c'est triste, mais il ne faut pas aller visiter les personnes âgées [...] c'est une question de vie ou de mort.

François Legault, premier ministre du Québec

Le premier ministre affirme que le gouvernement devrait pouvoir annoncer, dans les prochains jours, des bonifications au salaire des préposées qui travaillent dans les résidences pour aînés.

Quatre nouvelles régions à accès restreint

Certaines sections de l'Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie ont été fermées aux non résidents comme c'est le cas depuis quelques jours au Bas-Saint-Laurent.

Des points de contrôle policiers similaires à ceux que l'on retrouve sur les principaux axes routiers qui mènent au Bas-Saint-Laurent ont été installés dans ces quatre nouvelles régions à accès restreint.

Un barrage de la SQ sur une route en Gaspésie.

Les barrages policiers comme celui-ci, à la porte de la Gaspésie, seront de plus en plus fréquents au Québec.

Photo : Radio-Canada / Michel-Félix Tremblay

L'objectif du gouvernement est de limiter la propagation du coronavirus dans ces régions qui comptent moins de cas que d'autres comme Montréal, la Montérégie et l'Estrie.

Avec des informations de Michaële Perron-Langlais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Coronavirus