•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les premières transmissions locales observées à Winnipeg

Le docteur est pris en gros plan de profil.

Dr Brent Roussin est le médecin hygiéniste en chef du Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Le nouveau coronavirus a commencé à se propager localement au Manitoba, a annoncé mercredi le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, le Dr Brent Roussin.

Nous voyons les premiers signes de transmission locale à Winnipeg, a affirmé le Dr Brent Roussin.

Les autorités sanitaires en sont arrivées à cette conclusion après avoir été incapables de déterminer la source de propagation pour plusieurs cas dans la capitale manitobaine, a précisé le médecin hygiéniste en chef de la province.

Elles ont, par ailleurs, confirmé que des travailleurs de la santé ont été infectés par la COVID-19 dans trois hôpitaux de la province à Selkirk, Saint-Boniface et à l’hôpital Grace. Le Dr Brent Roussin n’a cependant pas été en mesure de dire combien d’employés ont été contaminés.

Aucun patient n’a été identifié comme ayant été en contact rapproché avec ces personnes, a tenté de rassurer l’infirmière en chef de Soins communs, Lanette Siragusa. Mais elles ont été en contact avec de nombreux collègues, a-t-elle tout de même nuancé.

Ces derniers sont maintenant en isolement pour 14 jours, a ajouté Lanette Siragusa.

24 nouveaux cas

Le Manitoba compte aussi 24 nouveaux cas de COVID-19, portant le total de cas présumés et confirmés à 127.

En outre, quatre malades sont actuellement hospitalisés et trois sont en soins intensifs. Quatre patients atteints de COVID-19 sont, eux, complètement guéris.

Restez à la maison! Restez à la maison! Restez à la maison! a martelé le Dr Brent Roussin.

Ce n’est pas le moment de faire de grande réunion familiale, a-t-il aussi ajouté, alors que Pâques approche à grands pas.

Nouveaux dépistages pour les employés de la santé

La province a annoncé la mise en place dès mercredi de nouvelles procédures pour les employés qui travaillent dans les services de soins aigus et de longue durée.

Dorénavant, tout salarié devra avoir sa température prise au début de son quart de travail et répondre à des questions concernant d’éventuels symptômes, son historique de voyage et son exposition à des cas positifs de COVID-19.

Ces précautions pourraient être répétées chaque fois qu’un employé serait amené à sortir et rentrer à nouveau sur son lieu de travail.

Nous devons nous assurer de prendre toutes les mesures possibles pour protéger nos employés et nos patients, a dit Lanette Siragusa.

La province cherche des lieux d’isolement temporaires

Le gouvernement provincial a publié un appel d’offres pour trouver des hôtels et des logements modulaires pour isoler les Manitobains qui n’ont aucun endroit où aller pendant la pandémie de COVID-19.

La demande indique que la province recherche des hôtels, des auberges, des gîtes touristiques, des logements modulaires et des motels à travers le Manitoba pour héberger les patients et les Manitobains touchés par le coronavirus ou toute autre urgence pendant la pandémie.

Seules les personnes qui ont la COVID-19 et qui ont besoin urgemment d’un lieu pour s’isoler seront considérés pour les sites temporaires, a précisé Lanette Siragusa.

Plus de 10 000 tests effectués

Plus de 1000 tests ont été analysés mardi par le laboratoire provincial Cadham, portant le total de tests effectués au Manitoba a 10 044.

De plus, 1200 appels ont été passés mardi pour informer des personnes qu’elles n’étaient pas atteintes de la COVID-19.

L’outil d’autodiagnostic en ligne, lui, a été consulté 365 000 fois.

Enfin, un nouveau centre de dépistage ouvrira au cours des prochains jours à Winnipeg.

Les prisonniers seront mis en isolement

La province a aussi indiqué qu’à partir de jeudi, les personnes nouvellement admises dans les centres correctionnels pour adultes et pour jeunes passeront par le centre Remand de Winnipeg. Quiconque entrera en détention sera isolé jusqu'à deux semaines pour réduire la propagation de la maladie dans les établissements.

La plupart des visites en personne dans les centres correctionnels ont déjà été suspendues, ainsi que les programmes pour les détenus, la formation du personnel et d'autres activités de groupe. Les avocats sont invités à rencontrer des clients à distance dans la mesure du possible, mais les visites en personne peuvent se poursuivre partout sauf au centre Remand de Winnipeg.

La province augmente également le nombre d'appels téléphoniques gratuits pour que les personnes détenues restent en contact avec leurs familles et soutiens.

Les procédures de nettoyage ont aussi été intensifiées, avec notamment l'utilisation d'équipements de brumisation pour désinfecter les zones étendues ou très fréquentées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !