•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba demande aux infirmières à la retraite de revenir travailler

Des infirmières qui joignent leurs mains.

Le Manitoba fait appel aux infirmières à la retraite ou à celles qui travaillent à temps partiel pour qu'elles viennent soutenir le système de santé pendant la pandémie de COVID-19.

Photo : iStock

Radio-Canada

À période extraordinaire, mesures extraordinaires, affirme le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister. Pour faire face à la pandémie de COVID-19, le gouvernement du Manitoba invite les infirmières à la retraite à revenir travailler.

Il est important de veiller à ce que notr système de santé soit en mesure de réagir et de s'adapter pour assurer la santé et le bien-être de tous affirme Brian Pallister. Cette pandémie met une pression supplémentaire sur notre système de soins de santé. Nous devons faire tout notre possible pour soutenir nos agents de santé de première ligne et nous préparer au travail à venir.

À partir du 1er avril, une nouvelle mesure permettra à l'Ordre des infirmiers et infirmières de la province de modifier les exigences d'inscriptions des anciens infirmiers. 

Ces derniers pourront plus facilement se réinscrire au Collège des infirmières pour aider le personnel médical pendant la pandémie. 

Nous avons vu ce qui s’est passé dans les autres juridictions qui n’étaient pas assez préparées, c’est pourquoi nous prenons des actions, explique le ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie saine, Cameron Friesen.

Cette mesure sera en vigueur jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de menace grave sur la santé publique, souligne le gouvernement.

Aucuns frais ne devront être déboursés pour ces inscriptions, précise le ministre. 

Elles devront toutefois avoir été membres du Collège des infirmières du Manitoba au cours des cinq dernières années et être capables de prodiguer des soins de santé. 

Le ministre appelle ainsi à l’aide les infirmières qui ont vécu ailleurs qu’au Manitoba, celles qui enseignent, qui occupent des postes administratifs ou qui travaillent à temps partiel. 

Si vous rencontrez les critères pour travailler, nous vous demandons de nous aider

Cameron Friesen, ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie saine

Selon Brian Pallister, cette mesure était en cours d’élaboration depuis plusieurs jours. Elle n’a pas été émise parce que du personnel hospitalier a contracté le coronavirus ces derniers jours, dit-il. 

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

3 projets de recherche financés 

Le gouvernement manitobain a également annoncé avoir investi 800 000 dollars dans trois projets de recherche sur la COVID-19, auxquels l'Institut de recherche en santé du Canada verse aussi 465 000 dollars.

Ces projets concernent deux études de l'Université du Manitoba sur l’élaboration d’un vaccin contre la COVID-19 et sur la façon dont les systèmes logistiques peuvent s'adapter à une pandémie.

Le troisième projet vise à développer un nouveau test de diagnostic rentable pour la COVID-19. Il est réalisé par le Centre scientifique canadien de santé humaine et animale.

Mercredi, le gouvernement du Manitoba a annoncé 24 nouveaux cas de COVID-19, ce qui porte à 127 le nombre de cas confirmés et présumés dans la province. Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le gouvernement estime que des cas de transmissions locales sont aussi probables dans la province. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !