•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 services de vidéoconférence qui protègent mieux votre vie privée que Zoom

Une femme en appel vidéo avec un homme, sur son ordinateur.

Zoom est la cible de nombreuses critiques en raison de son manque de sécurité et de confidentialité.

Photo : getty images/istockphoto / AndreyPopov

Radio-Canada

Après avoir connu en mars une explosion de sa popularité en raison de la généralisation du télétravail et de la distanciation sociale, l’application de vidéoconférence Zoom est maintenant la cible de nombreuses critiques en raison de son manque de sécurité et de confidentialité. Heureusement, il existe des options plus sécuritaires.

Mais avant même de vous présenter ces options, récapitulons certaines des révélations faites au sujet de Zoom ces derniers jours :

  • Plusieurs réunions Zoom ont été infiltrées par des pirates ou des trolls diffusant des propos choquants ou haineux, ce qui a donné naissance au phénomène de « zoombombing ». La procureure générale de l'État de New York a envoyé une lettre à l’entreprise pour s'assurer que « les mesures appropriées sont prises pour garantir la vie privée et la sécurité des utilisateurs et utilisatrices ».

  • Le site Motherboard a révélé que Zoom envoie des données à Facebook (Nouvelle fenêtre), même si vous n’avez pas de compte Facebook. La fonctionnalité a ensuite été retirée, mais Zoom est maintenant visée par un recours collectif aux États-Unis pour ne pas avoir fait mention de l’envoi de données à Facebook dans ses conditions d’utilisation.

  • The Intercept a révélé que, contrairement à ce qu’avance Zoom, l’application ne bénéficie pas du chiffrement de bout en bout (Nouvelle fenêtre), une mesure de sécurité assurant que seules les personnes participantes soient en mesure d’accéder aux communications.

  • Zoom a été critiquée par des groupes de défense de la vie privée (Nouvelle fenêtre) pour ne pas avoir publié de rapport de transparence, un document détaillant le nombre de demandes de données qui lui ont été envoyées par des gouvernements ou des services policiers, comme le font des entreprises comme Google et Microsoft.

Voici donc trois services de vidéoconférence qui protègent mieux votre vie privée que Zoom :

Signal

Logo de l'application Signal. C'est une bulle de dialogue sur un fond bleu. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le lanceur d'alerte Edward Snowden est un utilisateur de Signal.

Photo : Signal

Bien connue pour être l’application de communication de choix du lanceur d’alerte Edward Snowden, la plateforme d’appel et de messagerie chiffrée de bout en bout Signal offre aussi la possibilité de faire des appels vidéo avec un maximum de 100 personnes en même temps.

Le hic, c’est que la fonctionnalité de vidéoconférence fonctionne uniquement avec l’application mobile, et non sa version pour ordinateur. Il s’agit donc d’une bonne solution de rechange à Zoom pour vos appels vidéo personnels, mais peut-être pas pour ceux qui sont faits dans un contexte professionnel.

Jitsi Meet

Le logo de l'application Jitsi. C'est une illustration d'un être qui semble être un croisement entre humain, fantôme et sirène.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jitsi est un logiciel à code source ouvert.

Photo : Jitsi

Peu connue du grand public, Jitsi Meet est une plateforme de vidéoconférence à code source ouvert avec plusieurs réglages de sécurité, donc un mécanisme de protection d’appels par mot de passe.

Les communications sur Jitsi Meet sont chiffrées, mais pas de bout en bout. Par contre, le service ne nécessite ni l’installation d’une application (bien qu’elle existe), ni la création d’un compte pour fonctionner.

C’est d’ailleurs le service de vidéoconférence de choix du Tor Project, l’organisation responsable de la gestion du réseau Tor.

FaceTime

FaceTime est tout simplement l’une des meilleures applications de vidéoconférence. Très stable et facile à utiliser, elle offre le chiffrement de bout en bout et peut accueillir jusqu’à 32 participants et participantes.

Logo de l'application FaceTime. C'est une caméra.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

FaceTime est exclusif aux appareils Apple.

Photo : Apple

Elle présente toutefois un inconvénient majeur : elle fonctionne seulement avec les produits Apple. Il faut donc s’assurer que toutes les personnes invitées à la vidéoconférence ont un iPhone, un iPod touch, un iPad ou un Mac.

Avec les informations de Mashable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cybersécurité

Techno