•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Toronto oblige les cas confirmés et soupçonnés à s'isoler 14 jours

Un homme regarde la caméra devant un micro.

Le maire John Tory en point de presse avec les responsables de l'équipe de gestion des urgences.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Toronto durcit le ton et impose de nouvelles mesures de confinement pour tenter de ralentir la progression de la COVID-19 dans la ville la plus peuplée au pays.

La médecin hygiéniste de Toronto Eileen de Villa a annoncé mercredi que la Ville augmentait encore une fois son niveau d’intervention face à la pandémie.

Toronto compte maintenant donner des ordres d’isolement obligatoire à toute personne qui a des résultats positifs à un test pour la COVID-19, à toute personne dont l’infection est présumée et à toute personne qui entrée en contact avec des personnes infectées.

Une femme parle devant un micro

Eileen de Villa, médecin hygiéniste de Toronto.

Photo : Radio-Canada

Ces personnes, qui peuvent être des vecteurs de transmission de la maladie, seront donc forcées de ne pas quitter leur domicile pendant une période de 14 jours.

Les personnes de retour de voyage devront aussi se placer en isolement pour 14 jours.

Ces mesures et la fermeture des parcs et autres espaces publics resteront en place pendant 12 semaines, affirme le maire John Tory.

Mme de Villa a rappelé que les citoyens sont fortement encouragés à rester chez eux et à ne sortir que pour les activités essentielles.

Elle affirme que les mesures de santé publique sont normalement basées sur la collaboration du public, mais que les objectifs de ralentissement de la pandémie forcent Toronto à agir.

Des gens font marcher leurs chiens dans un sentier à High Park, derrière une enseigne qui précise que certaines installations sont fermées.

Ignorer certaines mesures imposées pour limiter la propagation du coronavirus peut entraîner l'imposition de lourdes amendes.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Préoccupée par l’évolution de la situation à New York et dans certains pays européens, Mme de Villa affirme que les mesures annoncées constituent la manière la plus forte dont elle dispose dans le cadre de ses fonctions pour tenter de réduire la propagation de la COVID-19.

Le maire de Toronto a cependant tenu à se faire rassurant, affirmant croire que Toronto peut réussir à arrêter la propagation du virus pourvu que les citoyens suivent les consignes des autorités de santé publique.

Toronto a annoncé mardi avoir distribué neuf amendes de 750 $ à des contrevenants pour avoir ignoré la fermeture des parcs et les consignes interdisant les rassemblements de plus de cinq personnes.

Tous les rassemblements publics et festivals sont par ailleurs annulés à Toronto jusqu'au 30 juin en raison de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !