•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andrew Scheer prie Ottawa d’aider davantage les entreprises touchées par la crise

Justin Trudeau et Andrew Scheeer, assis, se regardent.

Le chef du Parti conservateur du Canada Andrew Scheer assure que son parti est prêt à retourner au Parlement pour aider les Canadiens à traverser la crise actuelle.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le chef du Parti conservateur du Canada Andrew Scheer exhorte Ottawa à venir en aide plus rapidement aux petites entreprises qui ont subi les effets de la COVID-19 notamment « en leur remboursant la taxe de vente fédérale sur les produits et services (TPS) qu’elles ont payée au cours des six derniers mois ».

Andrew Scheer estime que les mesures prises par le gouvernement fédéral depuis quelques semaines sont insuffisantes pour permettre aux entreprises de survivre en raison de la crise sanitaire actuelle et qu’il doit privilégier une réponse plus forte pour les rassurer.

Presque 2 millions de Canadiens ont déjà été mis à pied. [...] Notre économie a été mise à mal et on sait que les semaines et les mois à venir seront difficiles, a-t-il indiqué mercredi matin lors d’une conférence téléphonique depuis Regina.

Outre le remboursement éventuel de la TPS aux entreprises, le chef conservateur veut également qu’Ottawa annule toute hausse de taxe pendant cette crise, dont celle de la taxe sur le carbone prévue [mercredi].

Une réaction trop lente

Andrew Scheer ne s’est pas non plus retenu de critiquer le temps de réaction du gouvernement de Justin Trudeau dans le dossier de la fermeture des frontières, dans l’aide octroyée aux agriculteurs et l’aide promise au secteur pétrolier, il y a une semaine, par le ministre des Finances, Bill Morneau.

Le ministre Morneau a dit que l’aide pour le secteur pétrolier viendrait dans plusieurs heures, et non plusieurs jours. Aujourd’hui, nous n’avons pas de réponse alors que [l’industrie pétrolière en] Alberta était en difficulté bien avant la pandémie, déplore Andrew Scheer.

Ce dernier confie d’ailleurs que son parti est prêt à retourner au Parlement si nécessaire pour aider les Canadiens.

Avec les informations d’Alexis Lalemant

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !