•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l’Ontario franchit la barre des 2000 cas

Un homme portant un masque passe devant un mur où on peut lire : « Lavez vos mains et ne touchez pas votre visage ».

426 cas supplémentaire de COVID-19 sont confirmés en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Radio-Canada

Un autre record de cas quotidien est annoncé dans la province avec l'ajout de 426 cas mercredi.

Le nombre total de cas s'établit maintenant à 2392 en Ontario.

Ainsi, le nombre de cas d'infection a plus que doublé dans la province depuis samedi.

Comparativement à mardi, le décompte de la santé publique fait état d'une hausse de plus 21 % des cas en une journée.

  • patients hospitalisés : 332
  • aux soins intensifs : 145
  • sur respirateur : 98

Plus de tests

Cette augmentation est toutefois liée en partie à la diminution des délais de traitement des tests de dépistage. Près de 58 000 tests de dépistage ont été effectués.

A nurse holds swabs and test tube to test people for COVID-19 at a drive through station set up in the parking lot of the Beaumont Hospital in Royal Oak, Mich., Monday, March 16, 2020. (AP Photo/Paul Sancya)

Le temps d'attente diminue pour obtenir les résultats de tests de dépistage.

Photo : The Associated Press / Paul Sancya

L'Ontario avait accumulé des milliers de tests en attente de résultats au cours des dernières semaines, mais les délais sont plus courts maintenant grâce à l'ajout de laboratoires d'analyse. Mercredi, un peu plus de 3100 personnes avaient subi un test et attendaient le résultat.

Le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr David Williams, espère que 15 000 et même 18 000 tests de dépistage pourront éventuellement être effectués dans la province.

Mercredi, il a demandé aux bureaux locaux de santé publique de prendre des mesures plus strictes pour s'assurer que les individus infectés et les personnes qui ont été en contact étroit avec eux restent en isolement.

Parmi les cas recensés jusqu'à maintenant, 56 % sont du Grand Toronto et l'âge des patients va de 1 à 105 ans.

39 morts dans des foyers

Le nombre de décès liés à la COVID-19 en Ontario a atteint 55.

Pas moins de 39 décès ont eu lieu dans des centres de soins de longue durée pour aînés, selon les données compilées par CBC.

La province indique que 12 éclosions ont été signalées dans des foyers.

La médecin hygiéniste en chef adjointe, la Dre Barbara Yaffe reconnaît toutefois que le chiffre peut être plus élevé.

La Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef adjointe de l'Ontario, regarde ses notes pendant une conférence de presse.

Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef adjointe de l'Ontario

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

D'une part, la compilation fournie par la province s'appuie sur les chiffres fournis par les bureaux de santé publique régionaux la veille à 16 h.

D'autre part, les décès dont la cause n'a pas été confirmée par un test de dépistage positif ne font pas partie de la compilation provinciale. Jusqu'à tout récemment, tous les pensionnaires des centres de soins pour aînés qui présentaient des symptômes de COVID-19 ne subissaient pas systématiquement un test.

Les directives ont toutefois changé, explique la Dre Yaffe, et tous les patients et membres du personnel qui ont des symptômes de coronavirus subiront un test. Dès qu'une personne présente des symptômes, dit-elle, même s'il n'y a pas d'éclosion, nous allons identifier la cause tout de suite.

Ce sera peut-être une fausse alarme, ce qui ne m'inquiète pas. Mais ça veut dire que les chiffres seront peut-être beaucoup plus élevés dans un premier temps.

Une citation de :Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef adjointe

Elle pense que les statistiques fourniront un portrait plus juste de la situation dans les centres de soins prolongés.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !