•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des personnalités acadiennes racontent leur meilleur poisson d’avril

les deux comédiens côte à côte.

Robert Gauvin a piégé son ami Luc LeBlanc à plusieurs reprises.

Photo : Facebook : Le Pays de la Sagouine

Radio-Canada

Le 1er avril est toujours synonyme de canular. Nous avons demandé à des personnalités acadiennes de nous raconter un souvenir de poisson d’avril.

Jean-Sébastien Lévesque : gare aux fausses nouvelles

La Plaise a été créée un 1er avril, raconte l’un des membres fondateurs du journal numérique satirique.

la plaise

Les personnalités publiques ne sont pas à l'abri du poisson d'avril.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

C’est la raison pour laquelle on lui a donné le nom La Plaise, parce que c’est un gros poisson, explique-t-il, ajoutant que plusieurs y avaient vu un lien avec La Presse.

L’idée du journal n’était pas de propager de fausses nouvelles, mais plutôt de créer des nouvelles humoristiques avec des éléments vraisemblables, inspirés par l’actualité.

9FBD017F-2D0F-44D7-8AF9-8BF96ADF8183

Jean-Sebastien Lévesque s'est beaucoup amusé à rédiger des nouvelles satiriques pour le journal La Plaise.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Il se souvient d’un article en particulier, qui avait floué plusieurs lecteurs. 

Un des auteurs avait écrit un article comme quoi les bas blancs allaient être refusés à l’Hôtel de Ville d’Edmundston [...] ça a créée une polémique, la ville d’Edmundston a été obligée de faire une sortie publique pour dire que ce n’était pas vrai!

Jean-Sébastien Lévesque, membre fondateur de La Plaise

Robert Gauvin et Luc LeBlanc : un tour n’attend pas l’autre

Pendant ses études à l’université, le comédien et homme politique, Robert Gauvin, a joué plusieurs tours au comédien Luc LeBlanc. 

Les deux comédiens côte à côte.

Robert Gauvin a piégé son ami Luc LeBlanc à plusieurs reprises.

Photo : Facebook : Le Pays de la Sagouine

Il raconte l’avoir réveillé en pleine nuit aux résidences du campus, sous prétexte qu’il devait répondre au téléphone, alors qu’il n’y avait personne au bout du fil.

Robert Gauvin raconte qu'un de ses bons coups demeure celui où il a profité de la bonne foi de Luc LeBlanc pour lui demander une fausse faveur.

Luc connaissait le gym que je fréquentais. Je l’avais appelé pour lui dire de venir me voir parce que la batterie de mon auto était à terre. Il m’a dit : Oui j’arrive! Évidemment, je n’étais pas la.

Robert Gauvin

Luc LeBlanc s'est rendu jusqu’au centre de conditionnement physique pour l’aider, pour se faire annoncer par le préposé à l’accueil qu’il venait de se faire avoir.

Les personnages de Citrouille et Peigne, bras dessus-dessous, en train de chanter.

Luc LeBlanc n'a pas cru Antonine Maillet lorsqu'elle lui a offert le rôle de Citrouille, pensant qu'il s'agissait d'une autre blague de son ami.

Photo : Radio-Canada

Le comédien s’est fait piéger tellement souvent, que lorsqu’il a reçu l’appel d’Antonine Maillet pour lui offrir  le rôle de Citrouille au Pays de la Sagouine, il était convaincu que c’était encore Robert Gauvin qui lui faisait une blague.

Christian Essiambre : mirage d’une carrière aux États-Unis

Luc LeBlanc n’a cependant pas toujours été la victime des blagues de Robert Gauvin. Il l’a aussi aidé à jouer un tour magistral à leur ami, le comédien Christian Essiambre. 

Portrait de lui derrière le bar.

Christian Essiambre

Photo : Radio-Canada

Christian raconte avoir accompagné ses deux amis à un événement du département de théâtre de l’Université de Moncton, auquel assistaient plusieurs anciens diplômés.

Luc et Robert m’ont présenté un gars qui avait gradué avec eux autres et qui jouait maintenant aux États-Unis dans Days of of lives, se souvient Christian, qui commençait tout juste ses études. 

Le comédien lui aurait alors dit :justement, on cherche quelqu’un de ta grandeur, pourrais-tu jouer en anglais?

Fou de joie, il a raconté à son père, grand amateur du feuilleton américain, qu’on lui avait offert un rôle dans l'émission. Son père l’a ensuite annoncé à toute la famille.

days of our lives

Robert et Luc ont fait croire à Christian Essiambre qu'il avait décroché un rôle dans le feuilleton américain.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Le coup aura duré plusieurs semaines, au cours desquelles il a passé une journée entière à traduire son curriculum vitæ qu’il a amené au faux comédien de série américaine.

Je suis allé le voir avec mon CV et je me souviendrai toujours de son visage, je pense qu’il ne savait plus que Luc et Robert avait continué la blague, se souvient le comédien.

Il ajoute avoir insisté en lui disant : en tout cas, j'espère qu’on va se voir sur le plateau de Days of our lives!

Robert voulait me faire aller jusqu’à l’aéroport! Finalement c'est Luc qui m’a dit que c’était un poisson d’avril, mais je pense qu’ils m’ont laissé aller pendant 2 ou 3 semaines jusqu’au poisson d’avril.

Christian Essiambre
luc leblanc

Malgré leurs mauvais coups, les comédiens sont toujours de bons amis.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Le comédien acadien admet avoir vécu beaucoup d’émotions au cours de cette période, mais que les trois sont toujours en bons termes.

Jean-Christophe Surette : sur ses gardes

Il a beau être humoriste, Jean-Christophe Surette déteste le 1er avril. 

JC Surette sur scène au bordel à Montréal.

Jean-Christophe Surette est d'avis que cette plainte pourrait donner lieu à un précédent, limitant ainsi la liberté d'expression des humoristes canadiens.

Photo :  Photo : Michel Grenier

Je suis tellement content d’être en confinement le premier avril, c’est le plus beau cadeau qu’on puisse me faire, dit-il à blague.

Il admet qu’il n’a jamais aimé le concept de cette journée, puisqu’il sait que les gens vont tenter de le piéger.

Chaque année, si quelqu’un essaie de me jouer un tour, je suis toujours sur mes gardes et je ne sais plus ce qui est sérieux ou non. C’est long comme journée!

Jean-Christophe Surette, humoriste

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Humour