•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les inquiétudes persistent au sujet des travailleurs de la santé transfrontaliers

Le pont Ambassador à Windsor en Ontario.

Le pont Ambassador qui relie Windsor à Détroit

Photo : Radio-Canada / Rébecca Salomon

Radio-Canada

Alors que le tiers des cas positifs de COVID-19 dans le comté de Windsor-Essex touche du personnel de santé qui traverse la frontière quotidiennement pour aller travailler au Michigan, les autorités locales tentent de trouver des solutions pour limiter la propagation de la COVID-19.

Le médecin hygiéniste en chef du bureau de santé de Windsor-Essex est inquiet.

C'est une préoccupation pour nous tous. Chaque fois que quelqu'un traverse la frontière et entre dans [la]communauté, cela augmente le risque de contagion dans [la] région. Nous devrions chercher à limiter les voyages transfrontaliers chaque fois que c'est possible, a affirmé le Dr Wajid Ahmed.

De son côté, le maire de Windsor affirme que des mesures raisonnables sont en place. Il indique avoir échangé mardi avec son homologue de Détroit, Mike Duggan. Il affirme qu'ils sont sur la même longueur d'onde quant aux précautions que prennent leurs hôpitaux respectifs.

Je pense que les hôpitaux du côté américain, et je sais que les hôpitaux ici à Windsor, ont intensifié leur dépistage sur certains membres du personnel - les employés qui sont plus susceptibles d'être sensibles s'ils travaillent à temps partiel à Détroit puis viennent travailler à temps partiel à Windsor notamment , a déclaré le maire de Windsor.

Concernant une plus grande restriction des passages à la frontière, le maire ne pense pas que l’on attendra un verrouillage sévère.

S'il y avait un arrêt brutal [des passages] à la frontière et qu'ils empêchaient tous ces travailleurs essentiels de traverser, le service d'urgence de l'hôpital régional de Windsor fermerait probablement ses portes et il en serait sans doute de même pour des étages et services entiers dans les hôpitaux de Détroit.

Drew Dilkens, le maire de Windsor

Ottawa suit la situation de près

Questionnée à ce sujet mardi, la vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, a affirmé être en contact étroit avec Drew Dilkens, le maire de Windsor. Elle s'est dite en accord avec les mesures prises.

Elle a annoncé que des mesures renforcées ont été mises en place du côté américain et canadien de la frontière pour s'assurer de la bonne santé des travailleurs hospitaliers, sans toutefois préciser lesquelles.

De nouvelles règles à l'Hôpital régional de Windsor

Le PDG de l'Hôpital régional de Windsor, David Musyj a par ailleurs déclaré mardi qu'il n'y aura plus de personnel employé dans l'établissement hospitalier qui travaille également à Détroit.

Selon lui, 54 personnes travaillient à la fois à l'Hôpital régional de Windsor et dans un hôpital de Détroit. Environ 13 personnes qui vivent au Michigan sont par ailleurs à l'emploi de l'Hôpital régional de Windsor.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !