•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Route 175 : 60 automobilistes forcés de rebrousser chemin

Deux véhicules de police sur la route 175.

Des policiers ont érigé un barrage dans le secteur de Laterrière, à l'entrée de la réserve faunique des Laurentides.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Une soixantaine d’automobilistes qui tentaient de sortir de la région sans raison valable ont été forcés de rebrousser chemin au courant de la journée de mardi.

Les policiers du Service de police de Saguenay (SPS), qui contrôlent les déplacements sur le boulevard Talbot, près de l’entrée de la Réserve faunique des Laurentides, ont intercepté et interrogé 1093 conducteurs au total.

Selon Christian Michaud, lieutenant au SPS, les automobilistes invités à rentrer chez eux n'ont pu fournir de raison valable pour sortir du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Depuis samedi, les déplacements interrégionaux sont interdits afin de limiter la propagation de la COVID-19.

Lundi, les policiers de Saguenay, qui ont aussi érigé un poste de contrôle routier près de Saint-Félix-d’Otis, sur la route 170, ont questionné 807 automobilistes. Il n’a cependant pas été possible de savoir combien, parmi eux, ont été interdits d’accès.

Selon le décret, seules les personnes répondant à des critères précis peuvent présentement sortir de la région ou y entrer. Ces critères sont les suivants :

  • Travailler pour un service essentiel;
  • Être transporteur de matériel et de marchandise (pour les entreprises de la liste des services essentiels), incluant les livreurs;
  • Pour des raisons humanitaires, par exemple visiter ou rendre service à un parent;
  • Être bénévole;
  • Avoir besoin de faire l’achat de produits essentiels, par exemple des médicaments ou des besoins fondamentaux;
  • Revenir à son domicile;
  • Retourner à son domicile, pour les personnes de l’extérieur.

Source : site Internet, Saguenay

Les policiers disposent d’un pouvoir discrétionnaire leur permettant d’intervenir et de prendre les décisions qui s’imposent selon leur jugement. Les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ne pourront circuler.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé publique