•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba ne s'attend pas à des inondations majeures

Une rivière, un pont et le centre-ville de Winnipeg à l'arrière-plan.

La rivière Rouge, à Winnipeg, le 31 mars 2020.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

La province ne s’attend pas à des inondations majeures cette année, selon ses dernières prévisions révélées mardi par le ministre manitobain de l’Infrastructure, Ron Schuler.

Nous nous attendons à des niveaux d’eau semblables à ceux de l’an dernier, si la météo est de notre côté, a déclaré le ministre. La province surveille particulièrement la rivière Rouge, tandis que la rivière Assiniboine ne présente aucune inquiétude. On s’attend à ce qu’elle reste majoritairement dans son lit, a-t-il précisé.

L’an dernier, la province avait dû activer le canal de dérivation qui protège Winnipeg, mais l’autoroute 75, qui relie la capitale manitobaine aux États-Unis, n’avait pas été fermée.

Mais ces prévisions pourraient évidemment changer du tout au tout. Si une grosse tempête de neige arrivait en avril, la province s’attendrait à voir la rivière Rouge atteindre son niveau de 2006, et si les conditions de fonte des neiges ne sont pas idéales, on pourrait voir la rivière atteindre les mêmes niveaux qu’en 2011, qui avait connu d'importantes inondations.

De la neige en route

Entre 10 et 20 cm de neige sont attendus dans plusieurs secteurs de la province. Néanmoins, ces précipitations ne devraient pas remettre en cause les dernières prévisions provinciales.

La neige touchera l’ouest et, en gros, elle n’aura pas d’impact majeur. Nous nous consacrons sur ce qu'il se passe au sud de la frontière et, jusqu’à présent, la situation se déroule plutôt bien du côté des États-Unis, a assuré Ron Schuler.

Des protocoles bientôt en place

Par ailleurs, la province promet de divulguer, d’ici à vendredi, de nouveaux protocoles pour remplir des sacs de sable ou construire des digues tout en respectant les règles de distanciation sociale prônées par les autorités sanitaires pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Nous avons des plans tout en gardant bien en tête la COVID-19, a dit Ron Schuler.

Ces nouveaux protocoles, sur lesquels la province planche depuis plusieurs semaines, promettent d’être créatifs, selon le ministre de l’Infrastructure.

En attendant, la construction de la digue à Emerson, près de la frontière avec les États-Unis, commencera jeudi, et la province envisage d’activer le canal de dérivation de Winnipeg entre le 6 et le 8 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Conditions météorologiques