•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une éclosion de cas de la COVID-19 chez des travailleurs agricoles de la C.-B.

La médecin hygiéniste en chef Bonnie Henry devant des drapeaux de la Colombie-Britannique.

La médecin hygiéniste en chef Bonnie Henry fait le point sur la situation dans la province.

Photo : Radio-Canada

La médecin en chef de la Colombie-Britannique, la Dre Bonnie Henry, confirme 5 nouveaux décès mardi et 43 nouveaux cas, pour un total de 1013 personnes atteintes de la COVID-19 dans la province.

Au total, la province compte maintenant 24 décès dus aux complications de la COVID-19. Désormais, 507 personnes se sont rétablies de la maladie. C’est une bonne nouvelle, estime le ministre de la Santé, Adrian Dix.

Au cours des prochaines semaines, nous devons nous engager à 100 % pour aplanir la courbe, répète-t-il.

Nous sommes à la croisée des chemins, affirme pour sa part la Dre Bonnie Henry.

Actuellement, 12 personnes sont hospitalisées, et 61 personnes sont aux soins intensifs.

La Dre Henry précise qu’il y a maintenant 19 centres de soins à longue durée qui sont touchés par des éclosions de la COVID-19.

Nous avons un seuil très faible pour déclarer une éclosion dans un centre pour personnes âgées, dit-elle.

Une pépinière en quarantaine

La régie de la santé de l’intérieur a révélé qu’un groupe de travailleurs étrangers d’une pépinière agricole, Bylands Nursery, est touché par la COVID-19 à West Kelowna.

Tout le monde est en quarantaine sur place, affirme la médecin hygiéniste en chef.

Les travailleurs agricoles étrangers sont arrivés au Canada le 12 mars, selon la régie de la santé de l’Intérieur.

Il s’agit de la première éclosion dans une communauté de l’intérieur de la province, et une enquête a été menée.

La régie de la santé prend soin de ces gens et leur offre un service dans la langue de leur choix, explique la Dre Henry.

L’éclosion communautaire a été repérée assez tôt, estiment les autorités. Mais nous verrons ce qu’il en sera dans les deux prochaines semaines, dit la Dre Henry.

Des mesures de distanciation sociale au moins jusqu’à l’été

Le ministre de la Santé estime qu’il est de moins en moins probable que les mesures soient levées avant l’été, soit avant juin.

Cela sera un défi pour un long moment. Il n’y a aucune chance que ces mesures soient levées avant la fin du mois d’avril, et presque aucune en mai ni pendant les semaines qui suivent.

Adrian Dix, ministre de la Santé de la Colombie-Britannique

Une deuxième vague est également prévue cet automne, estime la médecin hygiéniste en chef.

Il faut tenir bon pour le moment.

Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique