•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétudes à Ottawa et à Gatineau à la veille de devoir payer le loyer d’avril

L'homme dans son salon, avec un grosse plante verte derrière lui.

Josh Hawley ne pourra pas payer son loyer du mois d'avril.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Certains résidents d’Ottawa et de Gatineau craignent de ne pas être en mesure de payer le loyer d’avril. Plusieurs personnalités politiques demandent pour leur part aux propriétaires de faire preuve de flexibilité.

J'avais quatre emplois, j'en ai perdu deux, raconte Josh Hawley. Le résident d’Ottawa n'arrive tout simplement plus à joindre les deux bouts.

Confiné dans son logement du sud de la ville, M. Hawley est incapable de payer son loyer de 1050 $, dû mercredi, en raison de la pandémie de la COVID-19.C'est vraiment difficile comme situation, affirme-t-il.

Il y a plein plein de locataires qui ne vont pas être capable de payer leur loyer pour avril. Et pour mai, ça va être encore beaucoup plus difficile.

Josh Hawley, résident d'Ottawa

M. Hawley s'est associé à d'autres locataires de son édifice pour refuser en bloc de payer leur propriétaire. Il espère ainsi lancer un mouvement de masse pour que leur appel à l'aide soit entendu par les différents gouvernements.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Faire preuve de flexibilité

L'Association des propriétaires de l'est de l'Ontario demande à ses membres de faire preuve de flexibilité à l'égard de leurs locataires, alors que les économies du Québec et l'Ontario sont sur pause pour au moins deux semaines.

[Les propriétaires] doivent trouver des arrangements avec [les locataires] et les informer de différentes aides gouvernementales qui sont disponibles, estime Robert McCreight, consultant pour l’association.

Le conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau à Gatineau Jocelyn Blondin demande aux propriétaires d'être patient alors que des milliers de personnes ont perdu leur emploi temporairement.

Jocelyn Blondin, conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, en entrevue avec Radio-Canada.

Le conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin (archives).

Photo : Radio-Canada

On donne un délai [de paiement de taxes] aux propriétaires, je m'attends à ce que ça ait un délai sur les locataires.

Jocelyn Blondin, conseiller municipal

Repousser toutes les hypothèques du mois d’avril?

L’aide d'urgence annoncée par les différents gouvernements n’arrivera qu’au début du mois d’avril. Les chèques promis par Justin Trudeau, à titre d’exemple, n'arriveront pas avant au moins deux semaines. C'est pourquoi le chercheur de l’Université Saint-Paul Simon Tremblay-Pepin recommande un report de toutes les hypothèques pour le mois d'avril.

Les banques, elles ont le coussin pour supporter un tel report, ça fait des décennies qu'elles font des profits importants, estime-t-il. Ça a un effet domino : les petits propriétaires vont être en mesure de repousser le loyer d'avril.

Cette idée relève toutefois d'un rêve, estime pour sa part la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Coronavirus