•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 pourrait tuer jusqu'à 240 000 Américains, selon la Maison-Blanche

Le président américain confirme qu'il prolonge les mesures d'isolement jusqu'au 30 avril.

Deux ambulancières portant des lunettes et un masque aident une dame assise sur une chaise.

Des ambulanciers aident une personne atteinte de la COVID-19 à New York.

Photo : Reuters / Stefan Jeremiah

Radio-Canada

Le président Trump a demandé aux Américains de s’isoler jusqu’au 30 avril dans l’espoir d’endiguer la pandémie de la COVID-19, qui a désormais fait plus de morts aux États-Unis qu’en Chine. Sans les mesures de distanciation sociale, le nombre de morts pourrait dépasser 200 000, avertit la Maison-Blanche.

Nous allons traverser deux semaines très difficiles, a dit le président Donald Trump.

Sur recommandation de l’équipe d’experts formée par la Maison-Blanche pour lutter contre la pandémie, le président Trump a demandé aux Américains, le 16 mars dernier, de s’isoler chez eux pendant deux semaines pour ralentir la propagation du virus dans le pays. Ces recommandations sont désormais prolongées de 30 jours.

Les autorités américaines recommandent de rester à la maison et d'éviter les regroupements de plus de 10 personnes, les bars ainsi que les restaurants, les voyages non essentiels et les visites sociales. Les recommandations ne sont toutefois pas obligatoires.

C’est une question de vie ou de mort, a dit Donald Trump lors d’une conférence de presse, mardi. Nous sommes en guerre avec ce virus mortel. Je ne serais pas surpris que tout ça dure encore très longtemps.

Donald Trump a fait face à la pression d'entreprises et de certains économistes et politiciens conservateurs qui souhaitaient voir l'économie américaine redémarrer rapidement. Le président avait même évoqué la possibilité d’un retour à la normale d’ici Pâques. Mais il aurait changé d’avis après avoir vu des modèles projetant jusqu’à 2 millions de morts si des mesures plus strictes n’étaient pas mises en place.

Le Dr Anthony Fauci, l’expert des maladies infectieuses et conseiller du président sur la pandémie, a été très direct mardi : la COVID-19 fera entre 100 000 et 240 000 morts, seulement si les mesures de distanciation physique sont respectées.

Nous devons nous y préparer. Est-ce que ça va être autant de morts? J'espère que non et je pense que plus nous repoussons le pic [du nombre de cas], moins il y a de risques que ce chiffre soit atteint.

Dr Anthony Fauci

Le Dr Fauci espère que les Américains choisiront de s'isoler pour prévenir la multiplication des foyers d'éclosion, comme à New York.

Le premier ministre entre dans une pièce, tandis que le Dr. Fauci attend avec les mains croisées.

Le président Donald Trump et le Dr. Anthony Fauci en conférence de presse.

Photo : Reuters / Tom Brenner

Lorsqu'on lui a demandé s'il recommandait à tous les Américains de porter des masques, le président a déclaré que « ce n'était pas une mauvaise idée » pour les Américains de se couvrir le visage en public, pendant un certain temps.

Le président a également affirmé que les Américains peuvent porter des foulards au lieu de masques. Mon impression est que si les gens veulent le faire, il n'y a certainement aucun mal à cela. Je dirais, faites-le, mais utilisez un foulard si vous voulez, plutôt que d’aller acheter un masque, a déclaré M. Trump, en ajoutant qu’il souhaitait que les masques soient utilisés dans les hôpitaux.

Pourtant, l’Organisation mondiale de la santé et même les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ne recommandent pas l’usage du masque, et encore moins d'un foulard, comme mesure de protection personnelle.

Le bilan s'alourdit

Le nouveau coronavirus a tué un nombre record de 865 personnes aux États-Unis au cours des dernières 24 heures. Mardi, les autorités américaines recensaient plus de 183 000 cas et 3700 morts, soit un nombre supérieur aux plus de 3300 morts dénombrés en Chine à ce jour. Seuls les États du Wyoming et d’Hawaï n’ont pas encore confirmé de décès des suites de la COVID-19.

James Blanchard, un épidémiologiste de l’Université du Manitoba, estime que le taux d’infection aux États-Unis – 43 infections par 100 000 personnes – est beaucoup plus élevé que celui au Canada – 15 infections par 100 000 personnes.

De plus, le pic est loin d’être atteint. Selon une analyse statistique de l’Institut d’évaluation de la santé de l’Université de Washington, ce sommet ne serait pas atteint avant le 15 avril. Toujours selon la même analyse, 2000 Américains par jour pourraient mourir à partir du mois d’avril.

Deux cyclistes sur l'artère complètement déserte.

Times Square est pratiquement désert.

Photo : Reuters / Brendan McDermid

Le président russe Vladimir Poutine a offert de l’aide aux États-Unis, une offre qui a été acceptée par le président Trump, a déclaré mardi Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, cité par l'agence Interfax. Un avion russe chargé d’équipement médical devrait décoller prochainement à destination des États-Unis.

La situation à New York de plus en plus critique

Lors de son point de presse quotidien, Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York, épicentre de la pandémie aux États-Unis, a annoncé que le nombre de cas avait bondi de 9000 en une seule journée, pour dépasser 76 000 cas.

L'État recense aussi plus de 1500 décès attribuables à la COVID-19.

Plusieurs hommes portant des équipements de protection transfèrent le corps dans une voiture.

Des travailleurs d'un hôpital de Brooklyn transportent le corps d'une personne décédée des complications de la COVID-19.

Photo : Reuters / Stefan Jeremiah

Le gouverneur de New York soutient que la vraie bataille contre le coronavirus aura lieu au sommet de la courbe, et que les Américains sont encore loin d'y être arrivés.

M. Cuomo a ajouté que le coronavirus est plus puissant et plus dangereux que ce que les experts avaient anticipé, et que les responsables ont sous-estimé les effets de la COVID-19.

Je suis fatigué d'être en retard dans la lutte contre ce virus, a déclaré M. Cuomo.

Nous sommes en retard depuis le premier jour de son apparition. Et nous avons essayé de faire du rattrapage. Mais on ne gagne pas en faisant du rattrapage. Nous devons prendre de l'avance.

Andrew Cuomo, gouverneur de l'État de New York

Il a aussi annoncé que son frère, le journaliste Chris Cuomo, a été contaminé, et qu'il s'est placé en isolement.

Le maire Bill de Blasio a indiqué que 20 000 lits d’hôpitaux de New York seront transformés en lits de soins intensifs pour des patients de la COVID-19.

De grandes tentes blanches.

Des tentes ont été installées dans Central Park à New York pour accueillir les patients des hôpitaux qui débordent.

Photo : Reuters / Jeenah Moon

Des tentes pour accueillir les malades qui ne sont pas atteints de la COVID-19 ont été installées à Central Park tandis que le centre de conférence de Manhattan a été converti en hôpital avec 3000 lits. Le centre sportif de Flushing Meadows et certains hôtels pourraient bientôt être utilisés pour isoler les personnes infectées.

Le navire-hôpital militaire Comfort, doté d'une capacité de 1000 lits, a commencé mardi à accueillir ses premiers patients.

La Ville de New York a également fait appel à 250 ambulanciers et 500 paramédicaux de villes avoisinantes. Le nombre d’appels au 911 a atteint 6000 par jour, soit deux fois plus que la moyenne.

Tous les travaux de construction non essentiels et non urgents dans New York doivent se terminer sur-le-champ. Environ 900 détenus ont été libérés des prisons new-yorkaises à cause de la crise de santé publique.

Une crise qui s'étend à tous les États

Au New Jersey, le deuxième État le plus touché après New York, près de 400 policiers ont été déclarés positifs et plus de 3000 sont en quarantaine.

Des foyers sont apparus ces derniers jours à Chicago et à La Nouvelle-Orléans; le nombre de cas augmente rapidement.

Un médecin parle à un patient qui porte un masque.

Une clinique de dépistage à Las Vegas

Photo : Reuters / Steve Marcus

La Louisiane dit qu’elle manquera de ventilateurs d’ici le week-end et de lits d’ici la semaine prochaine. Le Michigan dit avoir besoin de 5000 à 10 000 ventilateurs. L’administration Trump a promis 2000 ventilateurs, sans préciser à quel moment ils seront envoyés.

Le président Trump a déclaré en point de presse mardi que le gouvernement « retenait » 10 000 ventilateurs en prévision du « pic [du nombre de cas graves] qui s’en vient ». Donald Trump a dit qu'il pensait qu'il serait difficile de récupérer le matériel et de le redistribuer une fois qu'il aurait été remis aux hôpitaux.

À certains endroits, ils pensent en avoir besoin, mais on pense qu’ils n’en ont pas besoin, a-t-il ajouté.

Un pasteur d’une église en Louisiane a été inculpé mardi de six chefs d'accusation pour avoir violé le décret du gouverneur de ne pas organiser de rassemblements de plus de 50 personnes, a annoncé le service central de police dans un communiqué sur Facebook. Dimanche, son église de Baton Rouge avait attiré environ 1000 fidèles. Le pasteur a déclaré mardi qu'il continuerait d'ignorer le décret parce que Dieu lui a dit de continuer.

En Floride, la compagnie de bateaux de croisière Holland America a négocié avec les autorités de cet État afin de permettre à deux navires de croisière d’accoster. Des douzaines de voyageurs à bord présentaient des symptômes de la COVID-19 et quatre passagers sont morts. Le gouverneur Ron DeSantis a refusé la demande de la compagnie. « Nous ne pouvons pas nous permettre d’accepter des gens qui ne sont pas de la Floride et qui vont utiliser nos ressources », a-t-il indiqué.

En Californie, le nombre d’hospitalisations a doublé au cours des quatre derniers jours et le nombre de patients en soins intensifs a triplé.

Au moins six membres du Congrès américain ont contracté le nouveau coronavirus, et plus de 30 autres sont ou étaient en quarantaine. Le secrétaire d’État Mike Pompeo a confirmé la mort d’un membre du corps diplomatique américain.

Par ailleurs, des défenseurs du droit à l'avortement ont saisi en urgence les tribunaux lundi pour que les cliniques pratiquant des avortements puissent rester ouvertes pendant l'épidémie de la COVID-19. Certains États conservateurs ont inclus les avortements dans la liste des interventions médicales « non urgentes » interdites pendant cette crise. Lundi soir, trois juges fédéraux ont bloqué les décisions du Texas, de l'Ohio et de l'Alabama, en rappelant que la Cour suprême des États-Unis avait reconnu en 1973 le droit des femmes à avorter dans le pays.

Nouvelle chute des marchés boursiers

Les principaux indices de la Bourse de New York ont enregistré des plongeons records au premier trimestre 2020 en raison de la crise économique provoquée par l'épidémie de coronavirus.

L'indice Dow Jones, qui a clôturé mardi en baisse d'environ 2 %, à 21 887,78 points selon des données provisoires, a chuté de 23,2 % depuis le début de l'année.

L'indice S&P 500, plus large, a plongé de 20 % depuis janvier. Jamais dans son histoire le S&P, créé en 1957, n'avait enregistré un tel déclin au premier trimestre.

Le NASDAQ, en baisse mardi d'environ 1 %, a quant à lui subi en mars sa plus forte baisse mensuelle depuis novembre 2008 (-14 % sur le trimestre).

Avec les informations de Associated Press, CNN, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

International