•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accès très limité aux aéroports de l’Est en raison des mesures d'isolement des régions

Un avion sur le tarmac

Aéroport de Gaspé (archives)

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Les directions des aéroports de l’Est-du-Québec s'adaptent aux mesures de restrictions d'accès et de sorties de certaines régions imposées notamment au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et sur la Côte-Nord pour limiter la propagation de la COVID-19.

La grande majorité des aéroports ne demeurent ouverts que pour les évacuations médicales et les voyages jugés essentiels par la Direction de la Santé publique.

Toutes les directions d’aéroports sont tenues de garder les pistes entretenues pour les urgences.

Des mesures de contrôles sont exercées dans tous les aéroports, qu'ils soient municipaux, provinciaux ou fédéraux, mentionne le porte-parole de Transports Québec, Gilles Payer.

Avant d’accéder à tout aéroport, les passagers qui doivent prendre l'avion pour des raisons essentielles ne doivent pas présenter de symptômes liés à la COVID-19 et avoir réservé un billet d’embarquement, explique M. Payer.

Aéroport de Sept-Îles.

Aéroport de Sept-Îles (archives)

Photo : Radio-Canada

Les aéroports appartenant à Transports Canada sont assujettis aux mêmes mesures. Ils demeurent ouverts pour les évacuations médicales, les services critiques ainsi que les vols cédulés (sic), mentionne le porte-parole Alexandre Desjardins. 

Transports Canada continue à adapter les heures d’ouverture des aérogares selon l’information qui change rapidement. Des mesures sont en place avec la Sûreté du Québec et la police locale pour surveiller ou contrôler les déplacements, ajoute M. Desjardins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !