•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec souhaite venir en aide aux citoyens vulnérables, dont les travailleuses du sexe

Photo d'une travailleuse du sexe dans une chamble d'hôtel.

Les travailleuses du sexe affirment être plus vulnérable que jamais pendant la crise de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement du Québec a réagi à l’appel à l’aide lancé par le Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de l’Estrie. Tout en reconnaissant que certains citoyens sont exclus des programmes d’aide actuelle, il soutient être en réflexion pour actualiser ses programmes afin que personne ne soit laissé pour compte.

Le CALACS de l’Estrie avait réclamé dimanche l’intervention de l’État pour venir en aide aux travailleuses du sexe qui n’ont plus de revenus en raison de la pandémie et ne peuvent bénéficier des programmes d’aide. Bon nombre d’entre elles n’ont pas déclaré de revenus dans la dernière année et certaines n’ont aucune pièce d’identité.

Le ministère du Travail du Québec a réagi lundi dans un courriel transmis à Radio-Canada. Les personnes qui doivent cesser leur activité professionnelle en raison des mesures sanitaires liées à la COVID-19 et qui n’ont déclaré aucun revenu au cours de la dernière année, dont les travailleurs et les travailleuses du sexe, se trouvent exclues des programmes mis en place par les gouvernements pour compenser la perte de revenu, a reconnu la directrice des communications du ministère, Caroline Charette.

Le gouvernement du Québec souhaite cependant que personne ne soit préoccupé par la perte de revenu causée par un isolement, facilitant ainsi le respect des consignes sanitaires.

Une citation de Caroline Charrette, directrice des communications du ministère

Le gouvernement du Québec souhaite actualiser ses programmes de soutien financier pour que personne ne soit laissé pour compte, mentionne Mme Charrette, tout en précisant que le gouvernement étudie les avenues possibles pour rejoindre ces personnes.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Estrie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Estrie.