•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Les parents ont besoin d’aide ciblée » : une enseignante commente la plateforme du ministère

Le reportage de Sébastien Tanguay

Photo : Radio-Canada

« L’école se rend jusqu’aux élèves. » C’est ainsi que le ministre de l’Éducation a présenté la nouvelle plateforme « L'école ouverte ». Une enseignante se réjouit de voir que les outils d’apprentissage sont accessibles au même endroit, mais rappelle qu’il faudra plus de directives pour les parents à la maison.

En quelques clics, un élève de première année du secondaire peut maintenant découvrir des exercices, des lectures, des ateliers en ligne. Depuis sa mise en ligne lundi matin, la plateforme du ministère de l’Éducation a surpassé les 55 millions de requêtes.

Pour un enfant autonome, c’est génial, souligne Catherine Lapointe en entrevue avec Claude Bernatchez à l’émission Première heure.

Cette enseignante à l’École du Campanile, à Québec, remarque toutefois que pour les élèves du primaire, la réalité est bien différente.

Un adolescent regarde une tablette allongé sur le sol du salon.

La nouvelle plateforme du ministère arrive durant une période où les parents souhaitent réduire le temps d'écran des enfants.

Photo : iStock

Ça va dépanner les parents, mais ça va prendre de l’aide plus ciblée, explique-t-elle. Les parents en télétravail, ça leur demande du temps pour naviguer et savoir ce qui va répondre aux besoins de [leurs] enfants.

Catherine Lapointe estime que le plus important, c’est de s’assurer que les enfants conservent leur bonne routine d’apprentissage, qu’ils restent curieux.

Ça peut se faire en apprenant à cuisiner, en faisant des jeux de société à la maison, donne-t-elle comme exemple. Ensuite, la plateforme peut donner de nouvelles idées.

Elle indique aussi que ce ne sont pas toutes les familles qui peuvent naviguer facilement sur le web. Ainsi, selon Mme Lapointe, le prochain défi sera de bien accompagner les parents dans cette période d’école à la maison.

Du cas par cas?

Un auditeur de l’émission Première heure fait remarquer qu’avec deux parents en télétravail, des enfants d’âge scolaire et un seul ordinateur familial, la nouvelle plateforme L'école ouverte peut aussi devenir un casse-tête.

Aux familles avec un accès limité au web, le ministère de l’Éducation a affirmé qu’il ne les oublie pas. D’autres ressources seront accessibles prochainement.

L’enseignante Catherine Lapointe souligne aussi cette disparité. Il va falloir avoir un équilibre. Tout ne doit pas être fait en ligne, et il va falloir que les enseignants s’entendent. Certains écrivent beaucoup à leurs élèves, d’autres pas du tout.

Valérie Bernier avec des vêtements d'hiver, à l'extérieur, devant une maison.

Valérie Bernier estime que ses enfants sauront s'ajuster à cette pause scolaire, même si ça demande bien des efforts de la part de tout le monde.

Photo : Radio-Canada

Mère de quatre garçons, Valérie Bernier, de Québec voit d’un bon œil la nouvelle plateforme. Je sais que ce n’est pas notre rôle de faire l’enseignement à la maison, donc on va utiliser ça pour les garder motivés.

Même son de cloche chez Anne-Marie Croteau, aussi de Québec, et mère de trois enfants. C’est super, parce que j’avais déjà entrepris des activités avec eux. Par exemple, cette semaine, le thème, c’est les souris. J’ai cherché ce thème sur la plateforme et j’ai trouvé des livres en ligne, ça m’a aidé.

Anne-Marie Croteau en vêtements d'hiver devant une résidence.

Anne-Marie Croteau connaît bien le milieu de l'enseignement, mais elle ne se met pas la pression d'être une enseignante pour ses enfants.

Photo : Radio-Canada

Les écoles sont fermées depuis le 13 mars. Elles le seront encore au moins jusqu’au 4 mai. Si ça se prolonge, l'enseignante Catherine Lapointe affirme que l'accompagnement offert aux parents devra d’autant plus être une priorité.

Dans le doute, les parents peuvent consulter l'enseignant de leur enfant, ou encore l'organisme Alloprof, qui collabore à la plateforme du ministère de l'Éducation.

Avec les informations de Sébastien Tanguay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Éducation