•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prestation d’urgence pour les travailleurs : qui est admissible?

Un homme debout le long de la rue à côté d'un panneau improvisé sur lequel il est écrit : Je cherche un emploi.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick estime que jusqu'à 30 000 personnes dans la province ont perdu leur emploi à cause de la pandémie, mais le chef du Parti vert, David Coon, croit qu'il y en encore plus.

Photo : Radio-Canada / Guy R. Leblanc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les travailleurs au Nouveau-Brunswick qui ont perdu leur emploi en raison de l’état d’urgence décrété pour lutter contre la pandémie peuvent recevoir dès cette semaine une aide d’urgence du gouvernement provincial.

La prestation de revenu d’urgence comprend un versement unique de 900 $ aux employés et travailleurs autonomes admissibles qui ont perdu leur source de revenus depuis le 15 mars.

Le premier ministre Blaine Higgs avait indiqué la semaine dernière que le processus de demande était en cours, mais le gouvernement a précisé, dimanche, que le tout commençait lundi midi. L’information nécessaire se trouve sur le site Internet du gouvernement (Nouvelle fenêtre).

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

L’argent peut être versé directement dans le compte bancaire des bénéficiaires dès mardi, selon Blaine Higgs.

Nous faisons face à une situation sans précédent. Nous croyons que cette prestation unique va aider les employés et les travailleurs autonomes à répondre à leurs besoins immédiats et nous garder sur une voie qui va ramener la prospérité au Nouveau-Brunswick, a déclaré le premier ministre Higgs dans un communiqué.

La prestation est destinée à aider les travailleurs jusqu’à ce que l’aide financière du gouvernement fédéral soit disponible, en avril. L’offre de la prestation provinciale se termine le 30 avril.

Le gouvernement estime qu’environ 30 000 Néo-Brunswickois ont perdu leur emploi à cause de la pandémie de la COVID-19. Le chef du Parti vert, David Coon, qui est membre du comité de députés sur la COVID-19, croit qu’il y en a en fait beaucoup plus parce que ces données, dit-il, ne comprennent pas les travailleurs autonomes.

Qui peut faire une demande?

Pour être admissible à la prestation de 900 $, il faut répondre à tous les critères suivants, précise le gouvernement :

  • avoir perdu son emploi;
  • avoir été mis à pied, ou être travailleur autonome et avoir perdu tout revenu, le 15 mars ou après cette date en raison de l’état d’urgence au Nouveau-Brunswick;
  • avoir gagné au moins 5000 $ (bruts) au cours des derniers mois ou de la dernière année civile;
  • avoir perdu sa source principale de revenu;
  • avoir présenté (ou prévoir présenter) une demande de soutien auprès du gouvernement fédéral (assurance-emploi ou Prestation canadienne d’urgence);
  • n’avoir aucun autre revenu;
  • être âgée de 18 ans ou plus.

Les personnes qui touchent une autre forme de revenu comme l’assurance-emploi pour la perte d’un emploi non liée à la COVID-19, l’aide sociale, la sécurité de la vieillesse ou une pension ne sont pas admissibles.

Les personnes qui gagnent un salaire, qui sont en congé de maladie ou qui touchent des indemnisations pour un accident du travail ne sont pas admissible non plus, ni les personnes qui purgent une peine d’emprisonnement.

Le programme est offert par le gouvernement du Nouveau-Brunswick, mais il est administré par la Croix-Rouge canadienne.

Avec des renseignements de Danielle McCreadie, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !