•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université d’Ottawa et 22 anciens joueurs de hockey des Gee-Gees ont conclu un accord

L'enseigne de l'Université d'Ottawa.

L’Université d’Ottawa et 22 anciens joueurs de hockey des Gee-Gees se sont entendus pour mettre fin à un recours collectif qui remonte à plusieurs années.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Radio-Canada

L'Université d'Ottawa et 22 anciens joueurs de son équipe de hockey se sont entendus pour mettre fin à un recours collectif.

Il s'agit de hockeyeurs de l'équipe des Gee-Gees d'Ottawa qui se sentaient lésés par la suspension, en 2014, d'un programme sportif suite aux accusations d'agression sexuelle à l’encontre de deux de leurs coéquipiers.

L'ancien capitaine David Foucher et son assistant Guillaume Donovan ont été accusés d'agression sexuelle contre une jeune femme de 21 ans en février 2014, lors d'un voyage à Thunder Bay.

Le programme sportif a été suspendu pendant deux ans à la suite de ces allégations.

Ils ont finalement été déclarés non coupables à l'issue de leur procès.

Les autres coéquipiers demandaient collectivement plusieurs millions de dollars en dommages et en réparations, puisque selon eux, la décision de l'Université de suspendre le programme de hockey pendant deux ans a entaché leur réputation et leur a causé des dommages émotionnels et financiers.

L'Université d'Ottawa n'a pas dévoilé le montant du règlement conclu avec ces joueurs.

Dans une déclaration, l'institution a simplement indiqué que l'entente est dans le meilleur intérêt des deux parties, et n'est pas une admission de responsabilité de sa part.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Activités sportives