•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants de l’UdeS réclament des mesures plus « justes » pour leur session d’hiver

Un abribus de la STS arborant une publicité de l'Université de Sherbrooke.

Le REMDUS croit que l’UdeS aurait fait un meilleur choix de baser les notes de la session d’hiver entre janvier et le 13 mars.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Les étudiants de l’Université de Sherbrooke (UdeS), autant au premier qu’au second cycle, réclament la mise en place de mesures plus équitables en lien avec la fin de la session d’hiver 2020, alors que l’UdeS a annoncé la semaine dernière qu’elle faisait des ajustements dans son barème de notation afin d'accommoder les étudiants.

On pense qu’il ne devrait pas y avoir d’évaluation obligatoire post 13 mars, mais c’est malheureusement ce qui est prévu, fait savoir d’entrée de jeu Elie Dubois, conseiller politique au Regroupement étudiant de maîtrise, diplôme et doctorat de l'Université de Sherbrooke (REMDUS).

Même si M. Dubois concède que la décision de l’UdeS de donner le choix aux étudiants de choisir leur notation est louable, il pense néanmoins que c’est une mesure qui n’avantage pas la majorité.

Plusieurs personnes ne peuvent pas continuer à suivre la session. Plusieurs professeurs et chargés de cours ne sont pas capables, eux non plus, de l’enseigner, poursuit-il.

Le représentant du REMDUS croit que l’UdeS aurait fait un meilleur choix de baser les notes de la session d’hiver entre janvier et le 13 mars, date où les établissements d’enseignement ont dû fermer leurs portes au Québec en raison de la crise de la COVID-19.

Pas réalisables pour tout le monde

La Fédération des étudiants de l’Université de Sherbrooke (FEUS) partage un avis similaire. Dans un communiqué mis en ligne sur son site internet, lundi, la FEUS, qui regroupe tous les étudiants de 1er cycle, regrette que les mesures prises pour terminer la session tout en respectant les impératifs d’isolement donnés par le gouvernement ne sont pas réalisables pour tout le monde.

Les étudiantes et étudiants de l’Université de Sherbrooke se retrouvent, pour plusieurs, dans une situation où la complétion de la session est difficile, voire impossible.

Claudel Lamoureux-Duquette, vice-présidence à la condition étudiante de la FEUS

Rappelons que vendredi dernier, l’UdeS expliquait que les étudiants qui sont inscrits à la session d’hiver 2020 auront la possibilité de choisir parmi plusieurs options de notation.

Ils pourront conserver la note qu’ils ont reçue. Toutefois, s’ils ne sont pas satisfaits de leur note, ils pourront avoir recours au barème de notation réussite ou échec.

Il sera également possible de changer une mention « échec » pour une mention « abandon ». Et, comme le fait savoir l’UDES, les mentions « réussite » ou « abandon » n’auront pas d’incidence sur la moyenne cumulative des étudiants.

Ces nouvelles mesures ne s’appliqueront pas aux activités terminées avant le 13 mars 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Enseignement universitaire