•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs commerces bannissent les sacs réutilisables

Le reportage de Pierre-Alexandre Bolduc

Photo : iStock

La COVID-19 aura eu raison des efforts mis de l’avant pour enrayer l'utilisation des plastiques à usage unique. La chaîne Loblaw n’accepte plus les sacs réutilisables jusqu'à nouvel ordre.

Malgré tous les efforts déployés par la chaîne pour réduire l’utilisation des sacs de plastique, Loblaw choisit maintenant de les favoriser afin d’assurer la sécurité de ses employés, affirme la directrice principale aux affaires corporatives et aux communications, Johanne Héroux. Les sacs réutilisables font l’objet de plusieurs manipulations et augmentent les risques de contamination, précise-t-elle.

Les magasins Maxi, Provigo, Intermarché et Pharmaprix sont notamment touchés par cette consigne.

Toutefois, plusieurs commerces les acceptent toujours. C’est le cas de chez Roset, une épicerie indépendante établie rue Maguire, dont Sarah Julie J. Langlois est copropriétaire.

Je n'ai pas d'indications claires à savoir si je dois accepter les sacs, si c'est un danger.

Mme Langlois souhaiterait que le gouvernement fournisse de directives précises et uniformes en matière de lutte contre la COVID-19 aux commerçants afin de les aider à mieux protéger leurs employés.

La COVID-19 dans la grande région de Québec

Lavage des mains obligatoires à l’entrée, paiement en argent proscrit, installation de vitres protectrices aux caisses, les mesures de sécurité divergent grandement d’un commerce à l'autre.

Une caissière et un emballeur dans une épicerie avec, à l'avant-plan, un panneau en plastique transparent.

Certains supermarchés ont installé des panneaux de plastique transparent pour protéger leurs employés.

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Vers des directives gouvernementales

L'Association des détaillants en alimentation du Québec est justement en pourparlers à ce sujet avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

On demande justement de mettre quelques directives claires, minimales pour que les commerçants puissent avoir une base pour travailler et ensuite mettre en application ces bases-là, affirme son directeur des affaires publiques, Stéphane Lacasse. Le tout pour rassurer la clientèle et sécuriser le personnel.

Le gouvernement souhaite effectivement outiller ces entreprises, assure le relationniste du MAPAQ Yohan Dallaire Boily. Celui-ci est en train de finaliser un protocole de mesures pour tous les commerces essentiels.

Mardi matin, le gouvernement a mis en ligne des consignes précises pour les établissements alimentaires. Cliquez ici pour les consulter (Nouvelle fenêtre).

De plus, RECYC-QUÉBEC et le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ont publié des recommandations la semaine dernière.

Il est entre autres indiqué que les clients doivent laver leurs sacs réutilisables à fréquence régulière et prendre les précautions d’usage pour réduire le risque de contamination.

D'autres recommandations sont accessibles sur le site web de RECYC-QUÉBEC (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Consommation