•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

École à la maison pendant la COVID-19 : qu'est-ce qui attend les élèves et leurs parents?

Une mère fait l'école à la maison à ses enfants.

Une mère fait l'école à la maison à ses enfants.

Photo : iStock

Les conseils scolaires, les enseignants, les parents et les élèves tentent de s'organiser sur différentes plateformes devant une situation qui change continuellement.

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, doit faire le point sur la fermeture des écoles, en compagnie du premier ministre Doug Ford, lors d'un point de presse à 13 h mardi.

Plusieurs enseignants ont déjà commencé à communiquer avec leurs élèves, mais ce n'est pas le cas pour tous.

Nombre d'entre eux attendent toujours les directives du ministère de l'Éducation.

Les conseils scolaires et les syndicats d'enseignants et de travailleurs de l'éducation sont en discussion avec des représentants du ministère pour déterminer quelles seront les prochaines étapes officielles.

Le ministère de l'Éducation offre déjà des ressources en ligne pour les élèves de l'élémentaire et du secondaire (Nouvelle fenêtre) afin que les élèves puissent continuer d'apprendre à la maison.

Que font les différents conseils scolaires?

Plusieurs conseils scolaires, comme le Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO) et le Conseil scolaire de district catholique des Aurores boréales, ont déjà mis en place une plateforme d'apprentissage sur leur site web dans le but d'outiller les parents et leurs enfants.

Le Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien (CSDCEO) enverra aussi un plan d’apprentissage continu dans les prochains jours afin d’assurer que chaque élève puisse poursuivre son parcours scolaire comme dans la plupart des conseils scolaires de la province.

Selon le directeur de l’éducation du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), Réjean Sirois, une deuxième phase débutera le 6 avril prochain. Il se pourrait que votre enfant reçoive un accompagnement individuel ou en petit groupe, voire même dans un plus grand groupe, écrit-il dans un communiqué aux parents d'élèves.

À Kingston, l'école élémentaire Mgr-Rémi-Gaulin (CEECE) nous a avisés que des classes virtuelles seraient organisées à partir du 6 avril, dit Mireille Bergeron.

Au Conseil scolaire catholique MonAvenir, des leçons en ligne doivent être offertes à partir du 6 avril.

MonAvenir dispose aussi d'une nouvelle section sur son site web qui contient des fiches d’activités quotidiennes pour les élèves de la maternelle à la 8e année.

À compter du 6 avril prochain, les enseignants du CSC MonAvenir dispenseront un apprentissage virtuel et à distance par le biais des voies numériques, écrit le directeur de l’éducation, André Blais, dans un communiqué envoyé aux parents lundi.

Les enseignants communiqueront avec les parents et les élèves durant la semaine du 30 mars si ce n’est pas déjà fait, précise-t-il.

Il ajoute que les membres du personnel enseignant ont pu retourner dans les écoles pour récupérer leurs propres outils de travail [et qu'ils] sont ainsi en mesure de se pencher cette semaine sur la préparation de leurs cours.

Le Conseil scolaire public du Nord-Est de l’Ontario (CSPNE) développe un plan pour la continuité des apprentissages qui pourrait être mis en œuvre dès le lundi 6 avril prochain advenant que la fermeture des écoles soit prolongée, confirme l'agente des communications Guylaine Scherer.

Nous attendons toujours la note de service de la part du ministère de l’Éducation qui pourra ainsi confirmer ce que nous devons mettre en place tout en respectant les attentes, mais surtout, qui saura répondre aux besoins et aux réalités de notre communauté scolaire.

Guylaine Scherer, agente des communications du CSPNE

Même message du côté du Conseil scolaire catholique Providence, qui prépare un plan de rétablissement de la prestation du curriculum et les moyens de donner accès aux élèves à des appareils et au wi-fi.

Nous nous penchons également sur les différents moyens pour que le personnel enseignant puisse communiquer avec les élèves pendant la période de fermeture des écoles, écrit le Conseil scolaire sur son site web.

À compter du début du mois d'avril, le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) s'engage à fournir d’autres outils et ressources en vue de favoriser un plan continu à l’apprentissage de vos enfants avec l’appui de son personnel enseignant et de ses équipes éducatives et administratives, peut-on lire dans un communiqué destiné aux parents.

Les membres de l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) pourront tenir des rencontres par voie électronique, communiquer avec les parents, tutrices, tuteurs et élèves quant au plan d’apprentissage continu.

Toutefois, pas de réponse à nos questions du côté du Conseil scolaire Viamonde, en date du 31 mars.

Plusieurs défis

Et bien que tous les Ontariens doivent s'adapter à une nouvelle réalité, la situation n’est pas la même pour tous les élèves, tous les parents, ni tous les enseignants.

L'école à la maison soulève des défis importants.

Certains parents n'ont pas assez d'information et d'autres disent se perdre dans la multitude de ressources disponibles.

On doit nous aussi nous adapter à notre nouvelle réalité et devenir professeur. Ce n'est pas évident, dit Zineb Zahdani, mère de trois enfants qui fréquentent une école élémentaire dans la région d’Ottawa.

Zineb Zahdani s'est plutôt dotée d'un livre de 5e année pour un de ses enfants. Elle aurait préféré avoir des objectifs d'apprentissage de la part des enseignants pour la guider dans cette nouvelle situation.

Le fait d'avoir plein de ressources en ligne, on est un peu perdu en tant que parent.

Zineb Zahdani, mère de trois enfants

Elle dit néanmoins avoir accès aux enseignants de ses enfants et bénéficier d'un soutien de la part de leur école élémentaire.

Zineb Zahdani sait que son quotidien sera chamboulé pour un certain temps. Elle conseille aux parents d'établir une routine pour leurs enfants.

Je sais très bien qu'ils pourront pas rentrer à l'école en avril, ni en mai d'ailleurs. Avec l'évolution des choses [...] il faut être aussi réaliste.

Zineb Zahdani

L'accès à Internet et à un outil technologique comme un ordinateur est souvent la première difficulté que rencontrent plusieurs élèves, parents et enseignants.

Selon le Conseil scolaire catholique Providence, le ministère de l’Éducation et les conseils scolaires se penchent également sur les possibilités d’apporter un appui aux élèves pour qu’ils aient accès à des ordinateurs portatifs et à d’autres technologies pendant la période de fermeture des écoles.

Comment s'assurer que tous les élèves aient droit un apprentissage continu et de qualité même à distance?

Les enseignants et leurs conseils scolaires se posent la question.

L'objectif de Zineb Zahdani et de nombreux autres parents est d’offrir la meilleure éducation possible pour ses enfants.

On s'attend à ce que le ministère de l'Éducation prolonge officiellement la fermeture des écoles dès cette semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Éducation