•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prestation canadienne d’urgence : des précisions attendues cette semaine

Des gens font la file dans un bureau de Service Canada.

Un bureau de Service Canada le 19 mars 2020. En raison du coronavirus, on recommande que les demandes d'assurance-emploi soient faites en ligne.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

La députée de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, a confirmé la mise en place, dans la région, des mesures d'urgence annoncées par son gouvernement pour soutenir les employeurs et les travailleurs pendant la crise de la COVID-19.

Plusieurs questions demeurent toutefois en suspens, comme l'aide aux travailleurs d’usine confrontés au trou noir, c’est-à-dire la période entre la fin de leurs prestations d'assurance emploi et le début des activités dans les usines de transformation.

Mme Lebouthillier indique que les détails sont à venir.

On s’attend à être en mesure de pouvoir recevoir les demandes de prestations à partir du 6 avril, a-t-elle avancé. Les détails techniques vont nous être communiqués cette semaine. Donc on va pouvoir répondre à l'anxiété liée à ce sujet-là.

La députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier.

La députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier.

Photo : Radio-Canada

Mme Lebouthillier a rappelé quelques autres mesures adoptées par le fédéral pour atténuer les effets de la crise du coronavirus, telles que l’augmentation du crédit de taxe TPS à 400 $ par adulte ou 600 $ par couple, la production des déclarations d’impôt retardée au 1er juin, l’aide de 9 millions de dollars destinée aux personnes âgées par l’intermédiaire de Centraide et des centres d'action bénévole, 7,5 millions pour aider Jeunesse j’écoute qui donne de l'aide psychologique aux jeunes et la subvention salariale de 75 % pour les petites et moyennes entreprises.

Des travailleurs d'une usine de transformation de fruits de mer.

Des travailleurs d'une usine de transformation de fruits de mer.

Photo : Radio-Canada

En ce qui concerne l'industrie des pêches, Diane Lebouthillier a mentionné que des démarches sont effectuées pour tenter de développer davantage des marchés à l’intérieur du Canada pour les produits de la mer gaspésiens et madelinots, si les marchés extérieurs étaient inaccessibles.

Les méthodes de travail en usine sont aussi à l'étude. On travaille à assurer la santé et la sécurité des gens qui travaillent dans les usines de transformation, a-t-elle ajouté. On veut rassurer la population là-dessus.

Questionnée au sujet de craintes selon lesquelles les différentes saisons de pêche pourraient être reportées, voire annulées, la députée a dit s'en remettre à Pêches et Océans Canada.

Avec les informations de Bruno Lelièvre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Emploi