•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cas de transmission communautaire et une employée de pharmacie contaminée

Affiche de la clinique COVID-19 collée sur une porte.

Clinique de dépistage de la COVID-19 à l'Hôpital Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton au Nouveau-Brunswick, le 26 mars 2020.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick confirme que la COVID-19 se propage maintenant dans la communauté et qu'elle n'est plus seulement liée au voyage, alors qu'il a été impossible de déterminer la source de contagion de certains cas. De plus, les autorités de la province annoncent qu'une employée d'une pharmacie de la région de Saint-Jean a été déclarée positive à la maladie.

La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, souhaite avertir toutes les personnes qui ont fréquenté deux pharmacies de la chaîne Shoppers Drug Mart à Saint-Jean, puisqu'elles ont pu être exposées au virus.

L'employée déclarée positive travaillait à la succursale située au 175, chemin Old Hampton à Quispamsis. Les clients qui ont fréquenté la pharmacie le 18 mars de 15 h 30 à minuit, le 19 mars de 11 h 30 à 20 h 30 et le 26 mars de 8 h 15 à 11 h 45, devraient s'isoler et surveiller l'apparition de symptômes, recommande la Dre Russell.

Selon la médecin-hygiéniste en chef, la direction de la pharmacie a communiqué avec les autorités de santé publique et appliqué les protocoles de nettoyage recommandés. La pharmacie a maintenant rouvert ses portes.

Les personnes qui se sont rendues à la pharmacie Shoppers Drug Mart située au 57, avenue Landsdowne à Saint-Jean le 20 mars de 10 h à 16 h 45 auraient aussi pu être exposées à la COVID-19, ajoute la Dre Russell.

Transmission communautaire confirmée

Vendredi, la Dre Jennifer Russell avait déclaré qu'il pourrait y avoir un premier cas de transmission du coronavirus dans la communauté et que les autorités de santé publique enquêtaient sur cette possibilité.

Trois jours plus tard, elle confirme cette hypothèse.

Ce n’est pas surprenant. C’est la tendance que nous avons vue ailleurs au Canada. Nous nous y attendions et nous nous sommes préparés. La majorité des cas sont toujours liés aux voyages, déclare-t-elle.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les cas communautaires ont été dépistés dans les zones 1, 2 et 4. Certains cas font toujours l'objet d'une enquête dans d’autres régions.

2 nouveaux cas, total de 68

Deux tests positifs se sont ajoutés au bilan lundi. En date du 30 mars, le Nouveau-Brunswick compte ainsi 68 cas de COVID-19

À partir de lundi, les travailleurs qui ont perdu leur emploi peuvent soumettre une demande de soutien financier afin d'obtenir un revenu unique de 900 $ de la province.

Les autorités ont dévoilé le nombre de tests effectués par zone.

  • Zone 1 (Moncton) : 1005 tests, 19 positifs
  • Zone 2 (Saint-Jean) : 460 tests, 18 positifs
  • Zone 3 (Fredericton) : 586 tests, 21 positifs
  • Zone 4 (Edmundston) : 182 tests, 4 positifs
  • Zone 5 (Campbellton) : 65 tests, 6 positifs
  • Zone 6 (Péninsule acadienne et Bathurst) : 238 tests, 0 positif
  • Zone 7 (Miramichi) : 121 tests, 0 positif

Les autorités médicales croient que les gens des régions d'Edmundston, de Campbellton de Bathurst et de Miramichi appellent moins souvent au service Info-Santé 811 quand ils constatent l'apparition de certains symptômes. Mais ceci, précisent-ils, est leur hypothèse. Suffisamment de tests sont disponibles pour élargir le dépistage. Si les gens ont des symptômes, ils devraient appeler, ajoutent-ils.

Le bilan du coronavirus en Atlantique

En date du lundi 30 mars, les provinces de l'Atlantique recensent 361 cas de COVID-19, soit 27 de plus dimanche. Il y en a 127 en Nouvelle-Écosse, 68 au Nouveau-Brunswick, 148 à Terre-Neuve-et-Labrador et 18 à l'Île-du-Prince-Édouard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !